Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 1.djvu/148

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Si com je l’ai promis au filz sante Marie
« Et au barons saint Jaqes, cui ai ma foi plevie
80« Que je restorerai son chemins e sa vie.
« Jel jurai soz Vïene, en mé la praerie,
« Quant de moi e Gerard fu la gere finie
« E fu la pulcelle Aude por Rollant creantie ;
« Et vos lor promitistes, avant vostre partie,
85« La corone d’Espagne, si Dés vos donast vie ;
« Je demand la promise, saciez qe ne la oblie.
« E pués ne veul q’il soit ma parole mentie
« D’aler en la Galiçe : je vos en quer haïe.
« Jameis non finirai si ert la voie ravie
90« D’aler au saint apostre que tient la Paianie.
« Mon tresor met avant et ma grant manantie ;
« E je meisme i firrai de ma spee forbie
« Plus que ne fis quant je tornai en segnorie,
« Quant je fui forscacez de France por envie.
952 b« Respondez li meilors ; ma parole est finie. »

VI[1]

Segnors, vos savez ben qe travail e repois
Contralïent l’uns l’autre cumme triaqe e thois.
Quant l’om a reposer s’est mis del jor al mois
E qe il n’a sintiz ni afan ne sordois,
100Quant vient al chef de l’an, se metre le vorois
A traval de labor, grant poine li avrois.

    79 A qe lai ma foi — 81 A sor uiene ; B souz uienne enmi — 82 B girard, fenie — 84 nostre — 85 B se dieu — 86 A demando ; B saciez ne la oblie mie — 87 A ne neul — 88 A galilee ; B quier — 89 ranie — 90 A a saint ; B aou saint, paienie — 91 Mon tresors ueint ; cf. V, p. 5 : e dico a tutti che a cio voglio mettere il mio tesoro el mio avere — 92 A ifirai de ma spea ; B spie — 95 A en finie ; B ai finie

  1. — 99 afam ne sortois — 100 sametre — 101 A laurois.