Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 1.djvu/126

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

2640) et parfois ajouté à la 3e p. sg. (fuise 13888). Sous l’influence des formes de la 1re conjug. en -issions, -issiez, régulières en français propre, l’i s’introduit à la 3e p. pl. (alisent 7254, apareilisent 4570). Falase 5300 est influencé par l’ital. fallare. À noter la prédominance de la désinence -is- dans des cas où le français propre préfère -us- : avisons 13338, avist 14551, 14612, coneïs 15610, creïssent 812, creïst 1210, fuise 13888, fuist 8356, legist 18, 10249, morist 12866, pleïst 5930, secorist 12100, sevisent 1173, sevist 12108, teissist 12272, volist 1716, 2006, voulisez 11884. L’imparfait est parfois formé sur le thème du présent, au lieu de celui du parfait : metises 3268, metisse 14374, prendisse 6612 ; et parfois influencé par la forme forte du parfait : teinst (pour tenist) 6459 Notons enfin la désinence -on la 3e p. pl. dans fesson (pour feïssent) 15650.

Participe passé. — Le participe fort escrit est altéré en escris pour la rime ; au fém. escrise 452. Les participes faibles en -u sont très nombreux et prennent la place soit des participes forts, soit des participes faibles en -i : complue 15536, esponue 447, metus 11529, offendu 4512, plevue 15551, prendu 9801, 15500, recolue 258, renplue 742, reprendue 1805 ; le v du radical est rétabli dans movu 3847, 6692, recevue 1799, le s dans cresus (ital. cresciuto) 4356. En revanche, on trouve mori 4157, au lieu de mort, et ensoi 4531, au lieu de issu.

Temps composés. — À signaler que le verbe être se sert fréquemment d’auxiliaire à lui-même : sunt estez 145, fusent esté 11572, etc.

Mots invariables. — Nous nous bornerons à relever ici quelques mots, formes ou locutions insolites, pour lesquels on trouvera le détail et les références au Glos-