Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 1.djvu/114

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Tirnité 3691, Trepins 47, Tripin 3358, Trivegant 812, etc.

Nasales. — Le groupe latin -mn- se simplifie en n dans sonoilés 6140. M et n peuvent se maintenir à la finale après r, comme en provençal : carn 9911, 10361, corn 8227, jorn 6988, 13720, storm 5046. À noter un phénomène de dénasalisation dans dojon (donjon) 4417 et dans luitan 2615 (cf. lutan, lutano dans divers textes italiens du nord) [1]. D’autre part, n remplace m dans estornie 9726, estornirent 8244 N.

Phénomènes généraux. Épenthèse. — L s’insère dans esclumé 4109, esplé (épieu) 709, mesclin 902, resploiter 2711 ; r dans ajostrer 6754, balestre 2165, borcle 1263, borcler 1351, borclette 2752, celestre 1672, 2163, costral 2210, jostre 1021, jostrer 7730, poestaris 3342, robestre 2156 ; n dans ancir 4960, ensement 5311, ensir, insir 712, 817, etc., oncir 165, oncison 2407.

MORPHOLOGIE

Article masculin. — Au cas suj. sing., à côté de la forme normale li 8, 18, 33, etc., on trouve aussi le 64, 151, 166, etc., lo 17, 961, el 108, les 7973. Le peut garder son e devant voyelle, le antrer 219, le uns 858 ; en revanche, il peut le perdre en se combinant avec la conjonction et : el 10, 516, 1277, etc., eu 5074, 6577. Au cas rég. sing., on trouve parfois li 198, 275, 1150, etc., les 9779 et el 430. Le perd son e en s’appuyant sur la conjonction et ou sur une préposition : el 518, 2112,

  1. Tosco-venez. Bestiarius, éd. Goldstaub et Wendriner, p. 490.