Page:Anonyme - L’entrée d’Espagne, tome 1.djvu/109

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

comme en picard et en italien, le son explosif au lieu de passer, comme en français propre, au son chuintant : caenes 891, campions 931, cançons 20 etc., canter 9, 17, 56 etc., Carles, Carlemaine 10, 27, 30 etc., cars 44, carte 51, coisi 798, forqueüre 846, etc. C’est le son explosif qu’il faut reconnaître dans la notation c, familière au picard, devant e ou ie issus d’un a latin : blance 848, cef 865, ceir 428, cief 398, cier 127, cevaucerent 361, ceveleüre 851, guenci 8003, pecez 147, rices 808, vaces 626, etc. D’autre part, le son chuintant, que le français propre note par ch, est assez souvent noté par ç ou z : çaelz 390, çalans 492, çanbre 8016, Çarlon 391, etc., merzeans 13376, peçable 563, teze 13347, trenza 45 etc., trizerie 12906, zait 12891, zaitis 12775, zaminer 13566, zantent 11808, zars 13034., zauce 11775, zavetaine 12794, zavoil 13211, zief 13389, zouse 12687, uzant 11787. Devant e, i, on trouve concurremment c, ç, z et ch : achier 3579, alache 12551, çelle 68, çelu 1030, cha 13234, chaint 11901, chercle 12989, chil 2618, façomes 270, Galiçe 88, ichi 9437, menaçant 192, menechoit 11968, perçoie 263, porzeüst 13372, tronchons 2482, za 13404. La graphie sc se trouve exceptionnellement dans scerp 10129. Il faut remarquer que le groupe ch est souvent employé, non pour marquer le son chuintant, mais pour figurer le son explosif plus ou moins aspiré : chi (pour cui) 17 etc., choardie 8075, choulor 12978, chouraize12924, chunplie 12909, chunquys 12660, chuntradison 2117, chuse 2525, eschu 12750, fauchon 5130, gaschon 6019, Maschon 7058, ouschure 12853, trevaches 356, venchus 8082 ; de même à la finale dans lach 11829 et laich 11831, 11857. Dans les représentants du latin collocare, l’appui roman n’empêche pas la sonorisation du c intérieur, noté par g ou z : cholger