Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Elie de Saint Gilles.djvu/200

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

offert à l’adoration. Avise maintenant au plus tôt, et prends un autre destrier, car le moment du combat approche, si tu veux obtenir la jeune fille ! »

(LIX)

« Seigneurs, » dit Jubien, « je suis en grand souci et chagrin, honte et outrage, d’avoir perdu mon cheval. C’était la plus grande force de ma valeur et de ma chevalerie, et cela ira mal pour moi, si [1] Macabré s’en aperçoit ; aussi faut-il m’armer avant qu’il ne s’en aperçoive. » Alors quatre rois païens le revêtirent de sa brogne ; le roi Maldras de Sorfreynt lui ceignit l’épée, et le roi Jodoan de Valdune lui amena un cheval ; et quand il fut monté sur le cheval, il quitta aussitôt l’armée pour se diriger vers les prairies au pied de Sobrie. Quand il y fut arrivé, il cria à haute voix [2] : « Méchant Macabré » dit-il, « où es-tu avec tes vantardises ? Viens au plus vite et combats avec moi ; je t’ai attendu tout le jour ; mais si tu as peur de combattre, livre-moi ta fille, la plus belle de toutes les femmes ! »

(LX)

Je veux vous conter maintenant de Rosamonde la courtoise et d’Élie le bon chevalier, comment elle lui mit son armure. Elle le revêtit d’une brogne éprouvée, que Pharaon, le roi de Biterne, avait possédée [3] ; puis elle lui attacha ferme son heaume d’acier, si bon que personne n’en pourrait chercher de meilleur. Ce heaume fut perdu par Pâris, le roi de Troie, qui enleva la reine Hélène de Grèce, le jour où le roi Ménélas [4] le renversa de sa selle et lui trancha la tête à cause de sa belle femme que Pâris avait enlevée par ruse ; et Troie tout entière fut détruite et complètement ruinée et désertée. Quand le heaume fut attaché et bien fermé, Galopin vint et lui offrit l’épée de la main droite : « Courtois seigneur, » dit-il, « prends cette épée ! jamais roi ne fut qui en eût une plus éprouvée ; et

  1. C B D si le roi.
  2. C B D ajoutent : et dit.
  3. C ajoute : elle était brillante comme de l’argent, et faite de forts anneaux réunis ensemble.
  4. A Menelans ; B D Menelaus ; C Menelais.