Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/268

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Et respont Guinemans : « Tu as mauvais corage !
« Conquis as tes onors et mort le fel lignage,
« Qui te firent chetif en la tere sauvage ;
« Et voz pere li dus est molt [de] grant eage,
4315« Bien mainta[n]ra la tere et ta mere la sage ;
« Et tu vas ou païs ou tu [as] pris tes armes,
« Tant te donra li roi[s], jamais ne seras povres,
« Puis prenez la pucelle par leal mariage,
— Mai[s]tres, » ce dit Landris, « gentil conseil me bailles,
4320« Se ainsi ne le fais, ce ert molt grant folage. »
........................................
Ma[i]s .... celle enseingne, après revint .j. autre,
(f. 82)Qui dut torner en France a perde et a domage.
Les rues de la ville vint poi[g]nant .j. messages
Et fut navrez forment dessus la maistre espale,
4325Sanglant en ot le pan de son bliau[t] de paile.
A haute vois escrie, oiant tout le barnage :
« Ou estes vous, Landris, filz au duc ? Trop te targes !
« L’empereres de France est pris a .j. chace,
« O lui .c. chevaliers du miex de son barnage ;
4330« Chascun[s] tenoit un cor, n’i avoit plus des armes ;
« Hé ! bers, se nes secours, po pris ton vaselage ;
« Se il passe[nt] Le Rin, ce ert molt grant domage,
« Ja por la ra[a]nçon mar i queront ostage. »
Quant l’entendi li enfes, dont ne sait que il face ;
4335Parmi son hardement acoilli son corage,
A haute vois escrie : « Car m’aportez mes armes. »

    — 4312 t. honeur ; li f. l. — 4313 firent, ms. fier’t. — 4317 le r. ; povres, sic ms. — 4321 Mas c. ensoingne a. r. .j. a. Altéré, on peut proposer Ma[i]s partie l’enseingne, a. r. .j. a. Il faut admettre qu’avant ce vers il y avait des vers perdus, disant que Landri congédia le messager de l’empereur, après lui avoir promis de partir pour Constantinople. — 4323 p. .j. messager. — 4326 a h. v. a crie. — 4330 p. d’armes. — 4331 pris, ms. prise.