Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/265

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Et cherche [en] Alemangne, [en] Bourgongne et Beri...
« Tous tens mais seras riche[s] se tu le fais venir.
« Le gentil chevalier salue de par mi,
4235« De la foi lui remembre qu[e] il [ja] me plevi,
« Sur le branc de s’espée o les lettres d’or fin ;
« Le convent qu’il i out suis je près de tenir.
« A iceste[s] enseigne[s] le faites revenir ;
« Et s’il ainsi nel fait, molt i avra mespris,
4240« M’amistié et la soie estovra departir. »
Quant l’entent la pucele, s’en apelle Malprin
(Bien sot .xxx. langaiges, li roi[s] l’avoit norri) :
« Vous en iréz en France, quant mis peres l’a dit,
« Et cerchiez tant la tere que vous truissiez Landri ;
4245« De ma part li portez cest anelet petit,
(v°)« Ou fut li sairemenz et jurez et pleviz. »
Si dist cele donzelle : « Reveigne ou païs
« Dedans Constantinoble l’empereor servir,
« Et, se ne fait ainsi, molt i avra mespris,
4250« La fille [l’]emperer[e] en conviendra morir. »
Il a pris l’anel d’or, en s’escharpe l’a mis.
Cele nuit sejorna, si monta au matin ;
Deci qu’en Alemangne ne prist il onques fin.
Molt fort li ennuerent les poines a soffrir ;
4255Tote passa la terre, outre mer et Mongiu.

CXX[1]

Baron, ce est en mai que chaude[s] sont les ore[s],
Chevaliers a s’amie volantier[s] se deporte,

    — 4232 Entre ce vers et le suivant, il faut admettre un vers perdu : Que tu truisses Landri, le chevalier de pris ou quelque chose d’analogue, cf. v. 4244 — 4233 se tu me pues v. — 4236 o, ms. ou. — 4239 s’il, ms. cil. — 4242 sot, ms. soit. — 4243 mes p. — 4247 Reveigne, ms. Revoinne. — 4249 se, ms. si. — 4252 monta, ms. monte. — 4255 outremer en un mot.

  1. — 4257 ce d.