Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/260

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

CXVI[1]

A l’entrée de mai, a une feste clere,
Do li dus de La Roche a sa moillier respousée
4095Et fait bones ses noces, ainc nulz hons ne vit teles.
Viennent [i] li baron de lointainnes contrées ;
Et Aubris li avesque[s] a la dame menée,
Aidie et maintenue et forment honorée.
De douce France i vint Pepin[s] l[i] empereres,
4100Molt fu beaus li barnage[s] que François amenerent.
Li roi[s] ala orer a[u] grant mostier saint P[i]ere,
Puis est venus as noces ou la joie est menée ;
Dame Olive se drece, si va baisier son frere,
Em plorant se bais[ier]ent la dame et l’empereres.
4105Contre le roi Pepin est maint[e] gent levée ;
De son nevou Landri novelle a demandée :
« Dame, quex est voz fils a la ch[i]ere membrée,
« Par cui tu as ta terre et t’enor recouvrée ?
— Veez le la, beaus sire, » ce respondi sa mere,
4110« Cil valès qui la tient celle verge pelée.
— Beaus niés, » ce dist Pepin[s,] « bien vos porta voz mere,
(f. 78)« Quant vos l’avez vengie de la gent desfaée ;
« Hui vous sera Bretaigne ottroïe et donée,
« Anjou et Normandie jusqu’a la mer salée,
4115« Et la senechauciée de France oan donée ;
« De fié vos serviront .xxm. home a espée.
— Sire, » ce dist Landri, « ci a gente soudée
« Et cortoise promesse et ch[i]er don d’emperere.
« Ja Damedieu ne place que puis que cein espée

  1. — 4094 Et li d. ; m. reprise. — 4095 ces n. ains n. h. — 4098 Aidie, sic ms. Altéré ? — 4103 se, ms. ce. — 4104 em plorent ; et li e. — 4107 est, ms. a. — 4110 v. palée. — 4112 g. defee. — 4114 mere s. — 4115 F. ahan d. — 4118 d. d’ampereres — 4119 p. cuide e.