Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/255

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

3960Aubris li bons evesques [i] mi[s]t vitailles tant
Que Landris [l’en] mercie et li prous Guinemans.
Al matin font destendre les trés et les brehans
Et les aigles jus metre et les pommeaus lu[i]sans.
Or cheva[u]che li dus par puis et par pendans,
3965Molt sont fieres les oz et les compaignes grans ;
Tomile en menerent [lïé] a un chalant.
Ou chastel de La Roche es vos .i. mes poinnant
Et trouve la duchesse enz en la tour seant.
« A la moie foi, dame, ja verrez vostre enfant
3970« Et le duc debonaire, que vos amastes tant. »
Quant l’entendi la dame, dont fu la joie grant,
Tous les degrés de maubre en descendist errant ;
Davant l’uis de la sale encontra son enfant,
Mais el nel congnust mie au vis n[e] au samblant,
3975La face avoit troblee du fer et de l’ahan.
Ambedui s’entrebaisent [tenrement] em plorant ;
Pour la joie d’els .iij. em plorent ne sai quant.
Ne vos mervoilliez mie s’elle aime son enfant :
(v°)Tomile lui amaine et Malingre davant.
3980Quant le voit la duchesse, tout li trenbla li sens,
Et a dit a ses homes : « Ostez ce mescreant,
« Si le m’avalez tost en ma chartre plus grant ; »
Et il l’i trabucherent le visage davant,
Et Audegour sa fille a trovée seant,
3985Coleuvres, boterel li ma[n]joent les flans ;
Et Malingre garderent a .xiiij. serjans.
Il demanderent [l’eve] sus ou palais a tant ;
Li dus et la duchesse s’asirent en .j. banc ;
Le jour servi Landris du [vin] et du piment

    — 3962 brehans, ms. brebans. — 3964 puis, ms. pins. — 3965 M. font fiers ; compaignes, ms. compaignies. — 3966 T. enmenerent (en un mot). — 3969 maie f. — 3972 descendist, ms. descendent. — 3974 e. ne le c. — 3976 ahan, ms. anhan. — 3978 c’e. a. — 3980 le s. — 3981 ces h. — 3982 p. grans. — 3985 C. et boteres. 3989 pumant.