Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/225

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Le hontaige ma mere lor vendrai chierement.
— Biax filz », ce di[s]t li dux, « vos parlez gentement,
3150« Mès d’essilier le roigne n’ai cure ne talant,
« Car ce sont tuit mi home et de mon tenement
« Et li auquant resont de ma honte dolent.
« Je et Jofroiz me[ï]smes volons aler devant,
« Afublées les guimples par atempreement,
3155« Por savoir et enquerre bien et certainement
« Com se contient Malingres et sa mere ausiment.
— Sire », ce di[s]t Landris, « je l’otroi bonement.
« Hé Jofroi, biax doz sire, le vostre loiaument ».

XCIV[1]

Li dux s’atapina, il et Jofroiz ses niés
3160De guintes sarrazines et de dras depeciez ;
Chapes orent floquans et chaperons fleciez,
Escharpes cordoainnes et bastons de pomier ;
Par dedesus lor gui[n]tes ont lor treüs lïés ;
Bien resemblent tel gent qui vienent de proier.
3165« Peres », ce di[s]t Landris, « bien semblez pautonier ;
« Gardez que par folie ne vos i otraigiez,
« Que ne soiez Tomile mostrez ne enseigniez ;
« Tost vos feroit les membres coper et detrenchier ;
« Puis que li hons est morz n’i a nul recovrier.
3170— Biax filz », ce dist li dux, « je m’en garderai bien. »
Il se parti de l’ost et si a pris congié ;
En .j. forest entre qui .xv. liues tient :
Li dux sot bien le bois, car ce fu de son fié,

    — 3154 Ms. atampraemant, qui est obscur. Dans L. ce vers, qui était le premier de la seconde colonne, est coupé. — 3155 bien et certainement, mots coupés dans L. — 3158 Ce v. paraît corrompu. Il y a peut-être une lacune avant ou après.

  1. — 3163 L. guites, ms. guindes ; treüs, corr. trebus (?) — 3171 parti d’après L. Il y a seulement p dans le ms. — 3172 L. forel.