Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/216

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

2905Et lëaument son maistre, li cortois Guinemant.
Li bons rois Alixandre li dona avoir tant,
(v°)Chargiez .xx. dromadaire[s] d’or fin et de besanz.
Les terres de Calabre s’en vienent chevalchant
Et trespassent Dunoe, .j. eve fort et grant,
2910Les puis de Leoroingne et les terres avant.
Laissent le Genevois, si passent le Pisant,
Et vienent a Seüse, si gisent en val Lant ;
Les vaus de Morïene s’en vienent chevalchant.
Or avra mais Tomiles sa deserte avenant :
2915De Maience briserent les portes d’olifant ;
Dont la chançon commence des ici en avant.

XC[1]

A merveillos barnage vint en France Landris,
De Pu[i]lle, de Tosquaigne en amoine le pris ;
A merveillos barnage requiert ses anemis.
2920Or commence Tomiles ses chastiaus a garnir ;
Li fel est a Maience, ou chief de son païs,
Audegour a La Roche et Malingres ses fiz,
De l’avoir d’Alemagne ses [a] fait bien garnir.
D’Olive la duchesse plairoit vos a oïr,
2925Qui en Seine la ville a son ostel porpris,
Avec le bon evesque, le cortois Auberi ?
Sovent plore Doon et regrete son fil.
A unes saintes Pasques qu’est a l’entrant d’avril,
Que on doit celebrer, honorer et cherir,

    — 2905 vers obscur ; leçon altérée ? — 2909 Dunoe, ms. Dunot. — 2910 Leoroingne, sic ms., altéré. — 2911 les G. — 2912 Senussent ; Valant. — 2914 le vers serait mieux à sa place après le v. 2915.

  1. — 2918 Torquaigne ; le plus. — 2919 requiers s. a. — 2922 ces f. — 2923 ses, ms. ce. — 2925 v. et s. h. — 2927 regarde s. f. — 2928 l’antree d’a.