Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/198

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Or s’en va li dus Do corociez et plein[s] d’ire ;
A poine et a travail vinrent en Honguerie.
2415La ont trové le roi de molt grant seignorie ;
S’a retenus les contes par force et par aïe.
Car ne le sait Landris ! n’eüst talent de rire.
Par tens verra son pere, que il aime et prise ;
Granz cos se donneront en champ par a[a]tie,
2420Ne s’entreconoiss[oi]ent, car pieça ne se virent.

LXXV[1]

Li rois de Honguerie fist forment a prisier,
Et ot a non Dorames, molt fu bons chevaliers.
Costantinoble claime, siene en fu la moitié.
Ce fu droiz et mesure, car [tel] part li afiert.
2425(v°)Il a mandé ses hommes, si retint chevaliers,
Ensemble o eus Doon et Jofroi le guerrier.
Sor la rive de Hongre sont Hongre herbergié,
Et jurent Damedieu, le glorios du ciel,
Tresqu’a Costantinoble ne [lor] laira il riens,
2430De proie, d’autre chose, vaillant .iiij. deniers.
.........................
A tant es vos .j. mès sor .j. corrant destrier ;
Et fu parmi le cors d’un grant espié plaiez.
A haute voie escrie : « Emperieres, oiez !
« Dorames vostre niés [s’]est bien de vos vengiez ;
2435« Sor la rive de Hongre sont si homme logié,
« Et jure Damedieu, [le glorios] du ciel,
« Tresqu’a Costantinoble ne vos laira il riens,

    — 2419 G. c. se donnarent en bataille p. a.

  1. — 2424 Seigneurs ce fu d. — 2427 S. l’aigue de Hoguerie ; cf. v. 2435 — 2429-30 cf. 2437-8 et 2450-1. — 2430-2431 Entre ces deux vers admettre une lacune : on est brusquement transporté à Constantinople. — 2434 vengiez, ms. rangiez ; cf. v. 2447.