Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/195

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

2335[S]i sont venu a Ais en Loeraigne ensemble ;
Le samedi sejornent deci [que] a dimenge.
Apres le vespre montent [a] grant mervoille ensemble.
Li peres et li fils demoine[nt] si grant tence ;
Venu sont a La Roche ; tuit ensemble descendent,
2340Puis se vont adober et leur armes presentent ;
.C. chevaliers envoient ou chastel endementre.
Do fu contremontez par sa grant sapïence,
Et a dit a ses hommes : « Tenez vos tuit ensemble ;
(f. 45)« Veez ci [le] cembel : l’agait avrons nos sempres ».

LXXII[1]

2345Do fu contremontez a sa grant o[s]t bannie,
A .vijc. chevaliers qu’il avoit en baillie ;
Li cembels s’en torna, s’ont la barre guerpie,
E dus Do les enchauce com chevaliers nobile ;
De ci qu’a .iiij. lieues de l’abatre ne fine.
2350Tomiles lor sailli d’une grant bruil[le] antive,
Ensemble o lui ses niés, li [faus] cuvers Malingre ;
La peüssiez veoir .j. estor a delivre.
La ot tant escu fraint, tante lance fresnine,
Tant gentil chevalier abatu mort sans vie.
2355« Seignor », dist li dus Do, « vez la force plus riche.
« Damedieus, se lui plait, me venge de Tomile ! »
La n’ot onques parlé [de] joer ne de rire,
Ne d’eschas ne de tables ne deport de meschine ;
Qui mieus puet, si s’en vait, n’i atent seignorie.

    — 2336 sejornerent. — 2338 g. tante — 2340 l. a. prenent. — 2341 c. avoient ; en demanter.

  1. — 2345 o. batime. — 2353 fresnine, ms. frazine. — 2354 vie, ms. mes. — 2357 p. joier. — 2359 matant s.