Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/193

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

.C. chevaliers errant a la porte tramist,
Tot droit..... les ont bien estormiz.
Cil dedans s’adouberent com chevalier de pris :
Il vestent les haubers, lacent hiaumes bruniz,
2285Et ceignent les espées as bons coutiaus forbiz
Et montent es chevaus corans et arabis
Et pendent a lor cols les forz escus votiz
(f. 44)Et pristrent en lor poins les forz espiez forbiz.
De la porte s’en issent et crïent a hauz criz.
2290Le cembel ont molt bien premerain envaï,
De ci qu[e] en l’agait ne pristrent onque[s] fin.
Adonc lor sailli Do, qui fu pros et hardiz ;
Il broche le cheval des esperons d’or fin,
Et [a] brandi l’espié au confanon porprin.
2295Joserant de Coloigne va en l’es[cu] ferir ;
Par soz la bocle d’or li peçoie et malmis[t],
Et l’aubert de son dos rompi et desarti,
Le cuer qu’il ot ou ventre en .ij. moitiés li mi[s]t,
Toute plaine sa lance l’abati mort souvi[n].
2300Il escrie : « La Roche ! Chevalier, ferez i ! »
La peüst on veoir .j. estor si basti,
Mainte hanste i ot frainte et maint escu croissi,
Tant haubert jaseran rompu et desarti,
Et l’un mort desor l’autre trebuchier et morir,
2305Le sanc et la cervele a la terre cheïr.
Loorain s’en tornerent, qui nou porent soffrir,
Et li duc les enchau[ce], qui ne lor fu amis.
.XL. chevaliers a retenus et pris
Et .iiijm. vilains des meillors du païs ;
2310De ci que a La Roche les a menez et mis.

    — 2281 C. ch. cerremant a la p. tresmit. — 2282 T. d. a la port l. o. b. escernis ; corr. T. d. a la posterne (?) — 2284 h. forbis. — 2285 Et ceindes. — 2286 es, ms. a. — 2287 l. coul. — 2288 Et prinsent — 2289 a hault c. — 2291 ne prinrent. — 2294 c. prorpin — 2296 blocle d’o. — 2297 d. li rompit. — 2305 t. cheor. — 2306 Laorrain.