Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/191

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

(f. 43)De duel [et] de pitié en a ploré li dus.
Et quant le voit li rois, si li a ramentu :
2235« Que fait ma suer Olive en cest regne la sus ?
« Trés bien la me gardez [de] Malingre et d’autrui,
« Que ne li soit damages ne hontages venuz.
— Ne le vos celera[i] », puis si a dit li dus,
« Je ne sai de la dame quel voie ele ait tenu ;
2240« Tomiles et Malingres l’enchassent par vertu.
« Les fiez que me donastes ai je trestoz perduz.
— Di va ! » ce dist li roi[s], qui les t’a donc toluz ?
— Par la moie foi, sire, nel vos celerai plus :
« Tomiles et Malingres, li cuvert mescreü. »
2245Quant l’entendi li rois, molt [en] fu irascuz :
Quatre fois se pasma ; molt em pesa au duc.

LXVII[1]

« Sire Do de La Roche », ce dist l’empereor,
« A tort et a pechié m’as tolu ma seror,
« Olive la duchesse a la clere façon.
2250« Or m’en irai au regne voirement a estros,
« Ja n’i avra si riche que ne met[e] au desoz.
« Ou jel face ou jel lais, ja n’i aras honor. »
Del peliçon hermin a .iiij. p[l]ois derouz,
S’en desfia Doon, son serorge, oiant toz.

LXVIII[2]

2255« Sire Do de La Roche, » dist Pepins li bons rois,

    — 2234 v. le roi ; si, ms. ci. — 2235 Et que f. O. ma s. — 2236 garde M. — 2238 ai d. — 2239 est tenus. — 2240 l’enchasserent p. v. — 2241 Les chastels. — 2243 nel, ms. nos. — 2244 c. mestreux. — 2246 m. em pera.

  1. — 2250 i. ou rainne. — 2251 n’i aurai. — 2252 Ou jel le f.
  2. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées LXVIII