Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/123

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Sire d[r]oiz emperere, » ce dist Do li cortois,
360« Olive vostre suer a honi vos et moi.
« Certes lez .j. garçon la repris l’autre soir ;
« Je li trencha[i] la teste a mon branc vianois.
« Demandez le Tomile, qui ci siet delez moi,
« Qui reprist le garçon qui avec li gisoit ;
365(f. 8)« Comme autres a sa fame ses talenz en faisoit.
— Et vos, sire Tomiles, qu’en direz ? » dist li rois.
— Sire, » dist li traï[t]res, « se peser ne vos doit,
« Je jugeroie bien qu’on la deüst ardoir :
« Ele est tote provée d’oïr et de veoir. »
370Adonc parla Moriz, Amauris et Jofroiz ;
Li .j. est niés Doon, sui cosin sont li doi :
« Par les sainz Dieu, Tomiles, ne dites mie voir ;
« Ma dame ne fist onques putage ne desloi.
— Toz en es perjurez, cuverz », ce dist Jofroiz ;
375« Prez sui que m’en combate contre vos orendroit,
« Seus et seus par mes armes, lassus en ces chaumois.
« Ou encore autre jeu vos partirai ainçois :
« Soiez .v. chevalier, nos ne serons que trois,
« Puis ce venez combatre lassus en ces herboiz ;
380« Se ne vos rendons pris et recreant le roi,
« Si nos face mes sire desmembrer et ardoir.
« C’est ores granz merchie[z] de .v. homes a trois,
« Mais encor est plus granz de l’ome qui est droiz.
— Sire », ce dist Tomiles, « n’en combatrai des mois.
385« Demandez le Doon, qui est ci delez moi,
« Qui reprist le garçon o qui ele gisoit,
« Com autres a sa fame ses talenz en faisoit.
« Il ocist le garçon a son branc vianois.
— Sire Do de La Roche, qu’en direz ? » dist li rois.

    362 b. manois, cf. v. 388. — 369 tout p. — 374 es perius. — 376 Seul et seul ; c. chanoi avec signe d’abréviation sur l’a. — 380 ne nous r. — 383 p. grant a l’o. q. e. droit — 384 de moi — 386 Om ; g. q. avec e. — 388 b. manois, cf. v. 362