Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/117

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Et trova le garchon lez sa fame gisant :
195Ce ne fu pas mervoille se il en fu dolenz,
Que il n’a soz ciel home qui n’en fust corroçanz.

Li gloz fu en la chambre durement entrepris ;
Il ne sot ou aler ne en quel part fuïr.
Do a traite l’espée, la teste li toli :
200Au desmembrer li tout, qu’autre mal ne li fist.
De ce fist il que fox qu’a gehine nel mist.
E[s]tes vos ma[i]s Tomile du murtre bien garni :
N’en orra mais parler de ci que a maint di,
Mais droiz a droit repaire, pieça que on le dit :
205Encor le couvendra le mal pechié gehir,
Comme il fist le garçon o la dame gesir,
Par la foi que vos doi, se Dieu plaist et Landri.
Olive s’esveilla, si geta .j. sospir
Et choisi le garçon qui gist de devant li,
210Et son paile sanglent et son seignor mal mis,
Et demanda les contes : « Ceste noise qui fist ?
(f. 5)« Je li ferai la teste et les membres tolir. »
Li dus a trait l’espée ; le chief en eüst pris,
Quant li conte [le] corrent par les braz retenir.
215« Sire Do de la Roche, por amor Dieu, merci !
« S’ocïez nostre dame, vos serez mal bailli.
« Certes, ne remanrons en trestot cest païs ;
« Je ne sai en quel terre vos peüssiez garir.
« Mais envoiez en France a son frere Pepin ;

    — 196 f. dolans

  1. — 199 Doons. — 200 tout, ms. toli, mais l’hémistiche entier est probablement corrompu. — 201 que g. ne. — 203 m. dit. — 209 Et vot le. — 211 noise, ms. nuse ou mise. — 216 seriez. — 217 ne, ms. nos. Ce vers s’accorde mal avec ce qui précède et avec ce qui suit. Lacune ? — 218 puissiez.