Page:Anonyme - Doon de la Roche.djvu/106

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

(= Doon), s’appelle Aglavia dans N, nom qui paraît singulier et qui ne se trouve pas dans l’onomastique de l’épopée française [1].

Le fils issu du second mariage de Hugon (= Doon) avec cette femme s’appelle Malalandres dans N. G. Paris (p. 109 de son analyse) a restitué avec beaucoup de vraisemblance comme nom français Mallandri ; le nom aurait été inventé pour faire antithèse à Landri. Dans F, ce personnage s’appelle Malingre ; dans E, où il ne paraît qu’une fois, Malindre (fol. d. iii, r° et v°). Cette forme semble à première vue un intermédiaire entre Mallandri et Malingre, mais il est plus probable qu’on est en présence d’une altération pure et simple de Malingre [2].

Cet examen des principaux noms ne répand pas autant de lumière qu’on le désirerait sur la question importante de la véritable nature de N. Le traducteur anglais de O1 a changé, semble-t-il, certains noms de son original, mais, d’autre part, l’auteur de O2 paraît avoir innové dans l’onomastique du poème, de même qu’il en modifie profondément le contenu.

  1. Il en est de même de « Siliven », nom de la nourrice et conseillère de Landri dans N.
  2. Malingre est le nom d’un Sarrasin dans la Chanson d’Antioche, et celui d’un personnage de la lignée de Ganelon dans une variante de Gui de Bourgogne (voir E. Langlois, Table), « Malyngres » figure parmi les parents du traître Macaire dans l’ancienne traduction espagnole en prose de la Reine Sebile, p. 511, col. a en bas, de l’éd. Bonilla y San Martin, dans Libros de Caballerias, Ia parte, in-fol. Ciclo arturice, ciclo carolingico, Madrid, 1907, pet. in-fol. (Nuova Biblioteca de autores españoles, VI). — Au moyen âge, le nom de Malingre a été porté par des personnages réels (cf. Bulletin de la Société des Anciens Textes Français, III, 97). Aujourd’hui c’est un nom de famille ; le Bottin de Paris pour 1918 compte trois « Malingre ». Les rapports de ce nom avec l’adjectif malingre ne sont pas bien éclaircis.