Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme – Bordel patriotique, 1791.djvu/30

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Explication de la ſeconde Eſtampe.

Elle représente le ſallon du cirque, dans lequel ſont une partie des députés à l’aſſemblée nationale, foutant, enculant, gamahuchant, & ſe branlant la pine ; la reine eſt foutue à droite par Bazin, ſon valet-de-chambre, que Monſieur encule, tandis que le Chapelier leche le cul de la reine, en ſe branlant la pine ; au milieu, Madame le Jay, libraire, tenant une poignée de verges, branle le vit au maire de Paris, dont le tempérament froid l’empêche de bander & de foutre ; mademoiselle Théroigne le tient dans ſes bras, & lui chatouille les couilles, tandis que d’Anton, le cul par terre, la gamahuche.