Ouvrir le menu principal

Page:Anonyme – Bordel patriotique, 1791.djvu/17

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


avec une femme. Les deſirs, les transports des ſens y ſeront assouvis. Après la jouiſſance naturelle, la conjonction de l’homme avec la femme, on pourra librement passer à la jouiſſance antiphyſique et comparer enſuite la différence des ſenſations. Comme Mademoiſelle Théroigne préſume bien que, dans les deux ſexes, il y aura des perſonnes qui n’auront pas connu les différentes attitudes, les différens genres, les manières diverſes de foutre, et d’être delicieuſement foutue, d’enculer, ou de l’être, elle offre de donner des leçons sûres, des principes certains pour ſavourer, pour pomper le ſperme prolifique.

Cette demoiſelle complaiſante, en ſa qualité de bonne citoyenne, d’excellente patriote, offre dans ce temps de fête, des plaiſirs raffinés,