Page:Annales de mathématiques pures et appliquées, 1810-1811, Tome 1.djvu/50

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
46
FORMULES.


et

En examinant avec attention ces équations, on aperçoit aisément que les secondes sont des transformées des premières, transformées qu’on obtient en mettant dans celles-ci à la place de .

34. On peut aisément se procurer, pour le quatrième degré, deux équations complètes qui ne diffèrent entre elles que par leur dernier terme. Pour cela, prenons les équations :


et


ou


et


qui ont leurs racines commensurables, et dont les seconds termes ont le même coefficient. Les conditions à remplir nous fourniront les équations suivantes :


et


qui, en faisant :


deviennent :


et