Page:Annales de mathématiques pures et appliquées, 1810-1811, Tome 1.djvu/43

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
39
LOGARITHMIQUES.


dont la résultante est :


l’équation auxiliaire


donne :


et en faisant :


on trouve :


d’où on déduit : Les valeurs de , dans le cas présent, seront donc,

En prenant la première valeur, et substituant, dans la proposée ainsi que dans sa résultante, à la place de , on aura deux transformées qui, en multipliant toutes leurs racines par , deviendront :

Ces deux équations, ne différant entre elles que par le signe de leur dernier terme, et ayant une résultante commune dont les racines sont