Page:Alletz - De la démocratie nouvelle, ou des mœurs et de la puissance des classes moyennes en France - tome II.djvu/368

Cette page n’a pas encore été corrigée


~64 DE LA DEMOCmilE NOUVELLE.

la Thrace ou la Romélie, l’Anatolie, 1 Arménie et le Kourdistan (ancienne Assyrie).

Nous ne croyons pas que ce démembrement, qui existe depuis longtemps de fait, précipite la ruine de l’empire ottoman, au contraire, nous pensons que si la Turquie peut renaître ou durer, c’est par cette combinaison.

La Porte aurait ainsi à sa disposition les forces qu’elle met en campagne pour contenir dans 1 obéissance ses rayas révoltés. Incertaine de leur appui, en temps de guerre, et souvent forcée, en temps de paix de les combattre afin de les dominer, la perte des provinces qu’ils habitent lui serait plutôt à bénéfice qu’à dommage et, si les peuples du Danube, la Grèce et l’Égypte, n’ayant plus que des intérêts identiques avec elle, épousaient sa querelle à l’heure du danger, elle n’aurait que des actions de grâces à rendre à l’Europe qui l’aurait soutenue en la dépouillant.

On ne peut envisager sans frémir les effroyables guerres que susciterait entre les grandes puissances le partage de l’empire ottoman, s’il venait à s’écrouler, avant que sa succession fut mise à l’abri des ambitions les plus pressées On se fera une idée de la gravité de ce péril par la j~ncnc européenne quia faUtis’aUumci en )8aS. au mo-