Ouvrir le menu principal

Page:Alletz - De la démocratie nouvelle, ou des mœurs et de la puissance des classes moyennes en France - tome II.djvu/197

Cette page n’a pas encore été corrigée


LIVRE VU!) CHAP. III.

193

n. 13

culations particulières de fonder des Banques partout où elles le jugeraient utile bien entendu que la solvabilité des associés serait soumise à des garanties légales et le nombre des effets à émettre circonscrit entre d’infranchissables limites; mais dans les principaux lieux où le gouvernement apercevrait 1 indispensable nécessité d’institutions de ce genre, il pourrait venir en aide aux compagnies qui n’ont pas les capitaux suffisants pour fonder une Banque proportionnée à l’importance de la localité, et se porter comme actionnaire dans l’entreprise. Le problème à résoudre dans cette question, comme dans beaucoup d’autres que nous avons déjà rencontrées sur notre route, est de concilier la surveillance et la liberté.

Nous avons parlé, en traitant de la situation respective du maître et de l’ouvrier, de l’avenir réservé dans les temps modernes aux sociétés en commandite. Déjà ce système est appliqué, en Angleterre, aux institutions de crédit. On y compte plus de soixante Banques par actions. Les billets qu’elles émettent représentent une somme d’environ 80 millions de francs. La beauté et l’utilité de cette combinaison sont visibles. Un grand nombre de particuliers sont intéressés dans l’entreprise ceux-là même qui peuvent y recourir ont contribué à la fonder.