Ouvrir le menu principal

Page:Alletz - De la démocratie nouvelle, ou des mœurs et de la puissance des classes moyennes en France - tome II.djvu/173

Cette page n’a pas encore été corrigée


LIVRE VtH, CHAP. III.

169

~gr/CH~H~. La France est un pays essentiellement voué par la Providence, à l’exercice des arts agricoles. C’est commettre une violation de ses fins naturelles et de son génie que la détourner de cette destination. Le succès de la force des États réside généralement dans le profond respect de leur loi primitive. Appauvrie de plus en plus par les malheureux essais où le législateur veut en vain lutter contre la nature, une nation perd les biens qui lui étaient promis, et ne rencontre pas ceux qu’elle a cherchés. Je n’ai pas besoin de vanter l’heureux aliment que fournit à l’activité d’un peuple une occupation aussi active, aussi variée, aussi pure que le labourage et l’exploitation de la terre. Je rentre, par cette considération dans l’objet spécial qui nous occupe. Tout ce que nous allons dire des moyens de régénérer en France les arts agricoles pourra donc être considéré comme autant d’accordé à la solution du problème social que nous nous sommes posé, et qui consiste à savoir comment la’ nation sera suflisamment occupée, sans guerre étrangère ni révolution.

La France bien cultivée produirait le double de ce qu’elle rapporte aujourd’hui Nous voilà 1 M. Delaborde fait observer, dans son ouvrage sur l’E.fprit e~oc!<~K)/!j que Facre de terre anglais, qui équivaut, dit-il, à l’arpent de France, rapports net