Ouvrir le menu principal

Page:Alletz - De la démocratie nouvelle, ou des mœurs et de la puissance des classes moyennes en France - tome II.djvu/127

Cette page n’a pas encore été corrigée


LIVRE VI!~ CtiAP. XXX.

)23

une longue suite de siècles, les justes libertés de la nation anglaise. Un célèbre écrivain français pense que puisque Rome, Sparte et Carthage ont perdu leurs libertés celles de l’Angleterre doivent mourir avec le temps il aurait dû regarder que Rome, Sparte et Carthage, à l’époque où leurs libertés ont péri, ne connaissaient pas l’examen par jurés. Il

CHAPITRE XXX.

DE L’Att’tVtTÉ INTELLECTL’ELLE DANS LES i’ROVfNCES.

Tout s’enchaîne les arts et les sciences tiennent à la politique par leurs effets sur les esprits. La distribution, dans les principales villes de France, des facultés de théologie, de droit, de médecine, ne semble, au premier coup d’œil, qu’une question indifférente tombant dans le domaine de l’Université. Cependant l’absence de grands centres d’instruction dans les provinces et la réunion dans la capitale des plus hauts enseignements dans les sciences divines et humaines amènent des conséquences dignes d’être prises en mûre considération.

Le mouvement des esprits devient excessif autour de ce seul foyer où rayonne la lumière. Les étudiants, séparés de leur famille, sont livrés à Montesquieu