Ouvrir le menu principal

Page:Albanès,Les mystères du collège,1845.djvu/83

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



VIII


LE RÉFECTOIRE

Dans Athènes, au temps de Périclès, et dans Rome au temps de Lucullus, les Grecs et les Romains se nourrissaient quelque peu voluptueusement.

Un grec, Archestrate, à la fois poète et cuisinier, et de plus l’ami d’un des fils de Périclès, a chanté la cuisine, et


Albanès,Les mystères du collège,1845 083.jpg



fut par conséquent ceint d’un double laurier, celui de la gloire et celui de la sauce.