Ouvrir le menu principal

Page:Albanès,Les mystères du collège,1845.djvu/81

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
73
DU COLLÈGE

donc ?. » Sur ce coup de temps le proviseur l’emmène.

À la porte se trouve là, juste et à point, M. l’économe, qui le conduit au réfectoire.

L’INSPECTEUR, entré dans le réfectoire. — Eh, mais que vois-je, grand Dieu ! Lucullus n’avait pas dans le salon de Diane ou d’Apollon de volaille plus belle, de pâtés plus appétissants, de dessert plus fin. Comment, c’est ainsi que vous les nourrissez ?

L’ÉCONOME, avec modestie. — Oui, monsieur, c’est leur ordinaire. Voulez-vous goûter le vin ?


Albanès,Les mystères du collège,1845 081.jpg

L’INSPECTEUR. — Le vin. Vous voulez dire l’abondance.

M. l’inspecteur goûte d’une bouteille de vin prise au hasard par M. l’économe.