Ouvrir le menu principal

Page:Albanès,Les mystères du collège,1845.djvu/142

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



XIV


LE CONCIERGE


Le peuple-concierge est une classe à part qui a ses goûts, ses mœurs, ses habitudes. Le concierge des petits maisons est bavard, cancanier : c’est ordinairement un tailleur ou un cordonnier. Le concierge des grands quartiers de la capitale est fier de sa position ; le propriétaire le charge de toucher ses loyers : il n’a pas d’état, il croirait déroger. Le concierge des ministères, des hôtels, des établissements publics, porte la tête haute, a toujours, en homme content de lui, le jarret tendu, ne salue pas le gros du monde et n’est poli qu’avec les personnes dont les plaintes pourraient lui être funestes : il se garderait bien d’avoir une profession même relevée ; il est fonctionnaire public, employé du gouvernement.

C’est dans cette dernière catégorie que nous prendrons notre