Ouvrir le menu principal

Page:Aimard - Rayon de soleil, 1866.djvu/204

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion
204
les drames du nouveau-monde



nageoires : il affirme être composé de quatre sortes d’animaux : le cheval, l’Alligator, le chat-sauvage, et la Panthère. Les autres sont tous du même acabit ; vous comprenez que je devais avoir bonne espérance pour l’issue de mon expédition. Je suis presque jaloux que vous m’ayez devancé.

La gaité du capitaine Prescott était communicative ; chacun se mit à rire du plaisant tableau qu’il faisait de sa troupe.

— Oui, continua-t-il, je les garantis de bonne étoffe ; une seule imperfection, c’est qu’ils ne sont pas ferrés sur l’exercice ; et quand je commande : en avant ! ils veulent tous être au premier rang. Mais, dans les bois, la manœuvre n’est plus la même qu’à une revue ; je leur pardonne volontiers et je ne leur demande rien de plus que leurs instincts naturels. À propos, je n’ai encore rien dit à ce brave Oonomoo, mon brave éclaireur, la fleur de mes braves.

À ces mots le capitaine se tourna du côté où le Huron et son fils étaient tristement muets et immobiles ; il saisit la main d’Oonomoo :

— Mon ami, lui dit-il, recevez tous les remerciements d’un père plein de reconnaissance pour vos bons services. Vous avez sauvé ma fille ;