Page:Aimard - Par mer et par terre : le corsaire.djvu/327

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Hasard mit sous voiles et disparut bientôt à l’horizon.

Il se rendait à Valparaiso.

Don Pablo retourna tout triste à Talca, roulant dans sa tête une foule de projets, plus fous les uns que les autres, pour arriver à retrouver et à revoir cet ami de quinze jours, qu’il aimait comme un ami de vingt ans.