Page:Aimard - Par mer et par terre : le corsaire.djvu/279

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


près les conseils d’Olivier, au lieu de gaspiller leur argent en orgies, chargèrent le consul de le faire passer en France à leurs familles, avec ordre d’acheter des terres.

Le Hasard ne demeura que trois semaines à Southampton ; après avoir pris congé des autorités anglaises et s’être chargé de dépêches pour le gouvernement colombien, le capitaine Olivier appareilla un beau matin et mit le cap sur Buenos-Ayres.

Olivier allait croiser sur les côtes américaines.

Nous ajouterons, pour mémoire, que les trente-cinq pirates faits prisonniers par le Hasard et livrés à la justice anglaise avaient été immédiatement jugés, condamnés et pendus, tout cela dans l’espace de quarante-huit heures.

Dans certains cas, pas toujours, la justice anglaise est la plus expéditive du monde entier.