Page:Adolphe Orain - Contes du Pays Gallo.djvu/322

Cette page a été validée par deux contributeurs.

Je donn’rais ben tout Rennes
Paris et Saint-Denis.
Donn’ ton cœur, etc.

Je donn’rais ben tout Rennes,
Paris et Saint-Denis ; (bis)
Et la claire fontaine,
Qui coule jour et nuit.
Donn’ ton cœur, etc.

Et la claire fontaine,
Qui coule jour et nuit, (bis)
Par la force qu’elle a,
Fait moudre trois moulins.
Donn’ ton cœur, etc.

Par la force qu’elle a,
Fait moudre trois moulins, (bis)
Y’en a un qui moud l’orge,
Et l’autr’ le poivre fin,
Donn’ ton cœur, etc.

Y’en a un qui moud l’orge,
Et l’autr’ le poivre fin. (bis)
Le troisième la cannelle ;
Pour un vieux médecin,
Donn’ ton cœur, etc.