Ouvrir le menu principal

Page:A. Challamel.- Les Clubs contre-révolutionnaires.djvu/133

Cette page n’a pas encore été corrigée
123
INTRODUCTION

tera que sa conscience, sera inaccessible à la brigue et à la cabale.— Dans les moments de crise qui ont amené la révolution, un Impartial auroit distingué Ténergie de la violence, et l’insurrection légitime des fureurs incendiaires et gratuites. — Maintenant que la révolution est faite, un Impartial ne croira point que l’expédition des Invalides et de la Bastille puisse être, pour un peuple policé, une règle habituelle de conduite. Un Impartial, enfin, pense aujourd’hui 5 février 1790, et pense, avec satisfaction, que la nouvelle constitution, destinée à se perfectionner sans cesse, n’a pas besoin, pour se maintenir, des libellistes ni des séditieux.

u L’Observateur qui a occasionné cette courte réponse affecte de substituer partout le mot Impartial au mot Aristocrate. D’autres journalistes traduisent le mot Impartial par celui à’enragé ; cela prouve que le mot Impartial, d’après ces différentes traductions, et malgré leurs auteurs, ne signifie qu’Impartial (1). » Par contre, le public donnait au mot le sens de réactionnaire ou d’intrigant.

Dans une brochure publiée probablement en 1791, contre les clubs, nous trouvons ces lignes :

« Je le demande, non pas aux impartiaux, car ce nom est devenu une injure, également prodiguée par les aristocrates et les démocrates, à ceux qui ne sont ni l’un ni l’autre ; je le demande, dis-je, aux partisans désintéressés de la liberté et de notre constitution, à quoi servent ces clubs politiques qui se font aujourd’hui une guerre si cruelle ? (2) »

XII

En réalité, les Impartiaux croyaient posséder à eux seuls la sagesse politique, distribuaient çà et là le blâme ou l’éloge, toujours au nom de la Constitution que les députés élaboraient. C’étaient des théoriciens en face d’hommes pratiques : affectant le désintéressement, niant presque les mouvements de la Révolution, tels que la prise de la Bastille et la nuit du 4 août ; ne tenant compte ni des entraînements de la noblesse et du clergé, ni des enthousiasmes populaires qui se terminaient par des excès compréhensibles, sinon excusables. Ils n’admettaient pas que Ton pût improuver les refus de sanction (1) IJ Observateur, n* 79. — Journal (/es Impartiaux, a" 1. (2) Des rliifjs ji’A liqu<’.< et fli’s lihelles. (Hib. XaL. Lb .’J9/i29J .)