Page:A. Challamel.- Les Clubs contre-révolutionnaires.djvu/124

Cette page n’a pas encore été corrigée


« Sur ce, amis de la paix, nous prions Dieu (ju’il bénisse vos efforts et les nôtres ; nous continuerons à être vos plus lidèles coopéraleurs, « Lks Impartiaux (1). »

Mil

La lettre ci-dessus reproduite ne pouvait contenter les parlementaires, dont elle faisait bon marché, ni les hommes que les premiers actes de la Révolution atteignaient sérieusement dans leurs privilèges et leurs intérêts. Aussi, un monarchiste publia une Réponse à In lettre des Impartiaux (2), où Ton remarquera, entre autres critiques, ces reproches véhéments :

« ... Vous venez aujourd’hui nous annoncer des sentiments plus modérés ; mais avez-vous abandonné les principes qui ont dirigé jus- (ju’à présent l’Assemblée ? Non, vous les professez encore. « Avez-vous le projet de revenir sur vos pas, de réparer vos erreurs, de rétablir ce que vous avez détruit ? Non, vous annoncez, au contraire, de nouveaux projets de destruction : il ne reste plus que les Parlemens, et vous voulez les abolir...

«... Avouez-le, Messieurs, le but que vous vous proposez est de vous rallier des partisans pour faire reparoitre votre projet chci’i, votre Chambre haute, qui ne seroit autre chose qu’une Cour plénière aussi facile à corrompre, et plus dangereuse que celle que Brienne et Lamoignon nous avoient proposée... » ~

Loménie de Brienne était l’homme de Marie-Antoinette ; il s’était, lui que Louis XVI appelait le « prêtre athée », rendu impopulaire par sa lutte contre les parlements, et il avait dû démissionner en août 1788. Lamoignon avait, comme Brienne, voulu faire enregistrer les édits du timbre et de la subvention territoriale, et, comme Brienne encore, il avait été brûlé en effigie sur le Pont-Neuf. Le district de Saint-Jacques l’Hôpital s’émut et prit ini arrêté : « DISTRICT DE SAINT -JACQUES -L’HOPITAL

« ASSEMBLÉE GÉNÉRALl-)

« Séance du mercredi 3 février 1790.

u Dénong[at[ON d’un Imprimé, ayant pour titre : u’ Li :s Impartiaux.

t< De ta Délibération de ce jour a été extrait littéralement ce qui suit : « L’Assemblée générale du District de Saint-Jacques l’Hôpital, sur (1) Bib. Nat., Lb 39/27i4.

(2) Réponse à lu lettre des Impartiaux, brochure sans (lato, trù ;? probablement .le 1790. Bib. de la Chambre des députés, recueil factice, Bf 222 (t. XXXYII).