Page:18830320 Le Temps.pdf/4

Cette page n’a pas encore été corrigée


LE TEMPS,

20 mars 188k

l’aveu m�me de M. M�nard, celui-ci aurait d�, en faire constater dans la police d’assurance d’autant plus que cette circonstance, l’existence, si elle avait �t� connue de la Compagnie, aurait de la prime � payer entra�n� une augmentation par l’assur� �. La cour d’assises du MorCauses diverses. par contumace, aux bihan vient de coada�iear ; travaux forc�s � perp�tuit�, l’abb� Antoine P�h�, au coll�ge Saint- Fran�ois-Xavier, de professeur Vannes, pour attentats � la pudeur sur la personne de plusieurs de ses �l�ves. La cour d’assises du Lot-et Garonne a condamn�, dans une de ses derni�res audiences, aux travaux forc�s � perp�tuit�, un jeune homme de vingtcinq ans, Jules Foussard, ouvrier charpentier � Tonneins, qui, dans la matin�e du 25 novembre maternelle, la dernier, a assassin� sa grand’m�re ass�nant cinq coups de veuve Coutelier, en lui hachette sur le cr�ne, parce que, se plaignant des mauvais traitements dont elle �tait victime depuis longtemps de la part de sa fille et de son petitfils, elle avait refus� de manger la soupe que ce dernier lui pr�sentait, pr�tendant qu’il voulait l’empoisonner. il Foussard avait de d�plorables ant�c�dents subi trois condamnations, dont deux avait d�j� pour vol. Un jeune homme de dix-huit ans, le nomm� � Camar�s (Aveyron), Pierre Bosc, cultivateur dont la r�putation �tait, du reste, des plus mauvaises, vient d’�tre condamn� aux travaux forc�s � perp&ttiit�, par la cour d’assises de l’Aveyron. pour avoir tu�, d’un coup de couteau dans le ventre, son p�re qui venait de lui reprocher d’adonn� deux violents voir, sans provocation, souftlets � son jeune fr�re. COURSES A AUTEUIL qu’on r�p�te � toute vapeur au Palais-Royal, passera samedi prochain. Le titre est chang�. Elle ne s’appellera pas les Etrennes, mais bien ie Fond du sac. M. Alfred Delacour, le spirituel collaborateur de MM. Labiche et Heunequin, est actuellement tr�� gravement malade. L’Hippodrome annonce sa r�ouverture pour samedi prochain. La recette du bal de l’Association des artistes s’est �lev�e � 48,00 >t :, dont 33,000 fr. de dramatiques billets places par les dames patronnesses, et 15,000fr. au bureau. Ce r�sultat est un peu plus faible que celui de l’ann�e derniere. La repr�sentation organis�e par la presse parisienne au protit des iuonaes d’Alsace -Lorraine est remise au 5 avril. On sait que cette repr�sentation se composera d’un concert et de sc�nes lyriques et dramatiques, le tout suivi d’uu grand bat par�. On a r�p�t� aujourd’hui, au Vaudeville, la Douairi�re de Brionne, avec Mme Sarah Bernhardt, dans le r�le cr�� par D�jazet. Cette pi�ce Hgure sur le programme de la soiree du 5 avril M. SaiQtSa�ns vient d’arriver � Alger. On r�p�te au Palace-Th��tre un grand ballet mis en sc�ne et r�gl� par M. Justament. Titre la Vague, musique de M. Itozer. La c�l�bre valse d’Olivier M�tra qui a inspir� M. Justamant y sera intercal�e. Salle des Conf�rences du boulevard des Capucines. Demain mardi, � 8 heures 1/2 pr�cises du soir, M. Jules Aronssohn La Semaine financi�re et �conomique". SPECTACLES DU LfJ�TOI 19 MARS 8 h. �/�. Op�ra. Henry VIII. Th. Fran�ais. 8 h. 1/4. Les Effront�s. Op�ra-Com.� 7 h. 3/4. La Nuit de St Jean.- Zampa. Od�on. Fo�no ?a. 8h. �/� Le Klephte. h. �/�. Gymnase. Monsieur le Ministre. Vaudeville. 8 h. 3/4. F�dora. Vari�t�s. �3 h. �/�� �Chalet � vendre. Mlle NUouohe. Le Truc d’Arthur. Palais-Royal.� S 11.�-/�. Antoine. Cli�lelet. �8 li. La Queue du chat. Gait�. 7 h. 3/4. Le Roi de< Grecs. < Forte-St-Martin. �7 h. 1/2. Le Juif-Errant. Nations. S h. �/�. La Fille des Chiffonuiers. 7ti. l/if. L’As de Tr�lle. Ambigu. Bouffes.8u. �/�. 3 Pierrots. �Mousquetaires au couvent. Renaissance. -Sh. �/�.� Le je ne sais quoi.� La Cigale, Fol.-Dram.� 7h. 1/2. La Princesse des Canaries. �< Nouveaut�s. Rel�che. Ath�n�e. i-8 h. 1/2. Le T�l�phone. �Le Coucou. Ch�teau-d’Eau. 8 h. �/>. Kl�ber. Menus-Plaisirs. 8h, �/�. Les Pommes d’or. Cluny.� 8 h.�/�- �Tournesol. Faute de M. Tabouret. 8 h. 1/2. -Une Compensation.- Le Parisien. D�jazet. hden. 8 h. 1/2. Excelsior. ballet. -Cirque, concerts. tant.-Paris. 8 h. �/�. Un Terre-neuve. Paille d’avoine. Lequel ? Cirque-d’Hiver. 8 h. �/ �.� Exercice* �questres. Cirque Fernando. 8 a. 1/3. Bsaroloes eauajtca�. Fol.-Berg�re 8h.l/4.� Spec. vari�.� L.Mayeur,ca.d’or, Palace-Th.� 8h.l/2.Concert. ballets. Robert-Houdin.� 8h. 1/2.� Magie. Matin�es dim. et jeudis Eldorado. 7 h. 1/2. Spectacle-ooncart. Jardin d’Acc. Ouvert tous le ? jours. SPECTACLES DU MARDI 20 MARS Rel�che. Op�ra. 8 h. �/�. L’Epreuve. Th.-Franc.ais. Atlialie. 8 h. �/"� La Fl�te enchant�e. Op�ra-Com. (Les autres spectacles comma lundi.�

la feuille de garde �tre tenues pour sinc�res avait exist�, et la preuve, c’est que sur le second feuillet se trouvait encore l’empreinte des initiales entrelac�es de Louis XIV et de Marie-Th�r�se, et d’un timbre portant ces mots Cabinet du Roy. La feuille de garde fut estim�e 2,000 francs et la reliure lOJ francs. Mais la Compagnie ne se tint pas pour battue. � Soit. dit-e !le � M. M�nard. la feuille de gardeexistait s�par�e du livre. Mais vous ne prouvez D ailpas qu’elle ait �t� consum�e dans l’incendie. que nous n’en serions leurs, le prouveriez-vous, de vous payer -les-2000 fr. pas davantage oblig�s �t� estirepr�sentant la valeur � laquelle elle a des risqu�s qui m�e, car nous ne r�pondons que nous ont �t� d�clar�s. Or, vous n’avez assur� qu’un livre, c’est-�-dire un corps d’ouvrage, et non un livre et une feuille volante. Si vous vouliez assurer un livre et une feuille volante, 11 fallait faire � ce sujet une d�claration sp�ciale, parce qu’il y avait pour la Compagnie une aggravation certaine de risques. � En cons�quence, elle refusa nettement de faire droit � la demande de son assur�. De l�, proc�s. L’affaire a �t� plaid�e � la huitaine derni�re deLunet pour M. M�vant la 4e chambre, par M<= Connard, et par Me Champetler de Ribes pour la �fi on n�i Le tribunal vient de d�clarer M. M�nard mal fond� en sa demande, � attendu qu’il n’est pas � tabli que la feuille de garde ait �t� d�truite par le feu, puisque le demandeur n’en repr�sente aucun fragment, alors que le volume lui-m�me n a que, d’ailleurs, cette �t� atteint que partiellement ; feuille de garde ayant �t� d�tach�e du livre, de

Dimanche 18 mars. La crainte des manifestations n’a pas emp�ch� les de se rendre � lEur champ de courses favosportsmen ri. Le beau temps ailant, la r�union a et� des plus brillantes. Prix de Lang�, -r 2,500 fr. 2,GX) m�tres. � M. Dervill�, V Panique (Oxford), Woodcook. 2e. I G�n�ral Williams, 3�. Prix de S�vres. 3.G00 fr. 3.0D0 m�tres. � M. de Saint-Blondin, lrc Bar.nnio (Rodger), Remember, 2". Dublin, 3�. Prix de l’Equinoxe. 10 0)0 ir. 4,230 m�tres. Courcolet (Andrews), � M.Milchell, 1�. Neptune, 2e. Cam�riste, 3�. Prix du Chem :n de Fer. 2,700 m�tres. 2,500 fr. Nankin (Reynolds), � M. Goddard, let. Franc Gascon, 2e. Tr�ne, 3e.

BULLETIN COMMERCIAL

Provenances directes Cuirs forts. 3 70 � 3 90 Pays l,es marq. lourds et suivant poids.. 3 GO 3 70 moyens. 3 40 3 M l�gers. 3 70 3 80 I=~5sortes de balles poids lourds. Pays et l�gers. 3 40 3W moy. 3 GO 3 80 Salader 1re sorte, 22 � 23 k 3 40 350 20 2l k. 3 20 3M 10 k Etranger, 2e sorte, 18 � 3". 3 10 sortes : l�gers et secondes 3 20 3 40 Davs secondaires selon poids. Sortes Peaux de pays de diverses Peaux liss�e ?. provenances : Peaux liss�es lrcs sortes s�ches, suivant h~ 3 ~ua’s cu force et choix. 3"D 3 20 bonnes sortescourantes. 2 80 80 3 sortes ordinaires. Peaux d’Allemagne, Hollande et Belgique 2 SO�2 00 Vaches liss�es,10 � 15 0~0de m�les. Peaux de Buenos~Ayres saladeros 2 70 � 80 Suivant s�che et m�rite. r 2 60 2 75 Saladel’03Rio,Grande. Peaux �trang�res suivant sorte et m�rite 2 60� 2 70 Australie ire sorte 2 40 2 50 Lima, suivant s�che et m�rite. 2 70 2 80 Cap, bien d�pouill�es.

SPECTACLES ET CONCERTS

Ce soir de Ad th��tre du Ch�teau-d’Eau, 100- repr�sentation Kl�ber. Toutes nos f�licitations aux excellents artistes de ce th��tre. d�cid�ment � l’OMme Adler Devri�s rentrerait o� elle toucherait 00,000 fr. pour dix mois. p�ra, La pi�ce en trois actes, de M. Pierre Decourcelle,

(Vente�

et adjudication�

A/ftl OPB LjUSvwILILO

I

� Paris, bd de M�nilmontant, s’ 1 P UOl 27et29, � adjer, en 3 lots, avril encb GDEWftAIKi�t� C 1883 not. de Paris, le mardi 3 en la ch des 722�44.M �.p.70,000 Maison et terrain.’clerlot, Conten., 13^40. 65,000. g. lot, Terrain. 1 290m2G. 60,000. 3e lot S’ad. � Me Gu�don, not., r. Saint-Antoine, 214.� �d Jardin, � Paris, avenue du avec 13. HUI liL Bois-de-Boulogne, 50, villa Said, une fr., � adj" sur "=675 m. Mise � prix, 160,000 ench.,enlach.desnot.deParis,le3avrillS83.Sad. �McPoletnich,not.,Faubourg-Poissonniere,U6.g Etude de Me Le Brun, avou� � Paris, rue du 29-Juillet, n� 3. VENTE au Palais de Justice, � Paris, le jeudi 5 avril 1883, � 2 heures, d’une A ASN1�RES (Seine), SISE MAISON Grande-Rue, 49. Mise � prix. 20,000fr. S’adresser audit U" Le Brun, avou�. i Etude d� Me Nauche, avou� � Paris, rue du Mont-Thabor, 34. "VENTE au Palais de Justice, � Paris, le mercredi 11 avril 1883, d’une CAMPAGNE S�se � SNT-MAUR-L,ES-FOSSES, dans le parc, avenue de l’Est et du Bel-Air. Mise � prix 8,000 Ir.. ’S'adresser � McsNauche et Ducat uge, avoues, et � MP Auguste Jozon, notaire. Etude de Mc Delihu, avou� � Paris, boulevard Saint-Denis, 24 (suer de Me Deherpe). Vente aux cri�es de la Seine, le 31 mars 1883, � deux heures, 1� 98 k �C AU� Paris, place St-Sulpice, 7. Rev. net, 9,476 fr. Ul c. d’une luitlMlil Alise � prix 75,000 fr. 2� 11 IICA�I ! a Paris, rue F�rou, 3, et rue D’une 11 UMl ;Canivet, 6. Mise � pr., 25,000 fr. Rev. net, 4,000 f r. de campagne � Athis-Mons, 30 MAIMM (Seine -et-Ois�), p-une UilQ�Hl Jardin, Vignes et Terre. Mise � Prix 15,000 francs. S’adresser � M* Delihu, � Me Carvis, avou� colicitant, Et � Me Dauchez. notaire � Paris.

& 1 A U .�.

V � �

BLJ O EMI Rfl E ? C il vl ifl lH t V

ACt AT

r

i &> AIDI AIDLiO

a I

Gu�rison des dartres, ds la syphilis, sans mercure, et des maladia3 opini�tres de tou3 les organe8, par untra�timaat b trait� de Y�puisement nerveux, suite des exc�s de la jeunesse. antinerveux et fortifiant. compensations d’une faible constitution et des esp�rances de long�vit� qu’elle peut offrir, par le D* BELLIOL, rua du Maladies des femmes.-Des d�puratif, Bons-Enlants, 30, � Paris. 1 vol., 11*�dit., prix, 7 fr., et 8 fr. 50 car la poste. Chez DENTU, libraire, Palais-Royal, et chez l’auteur. Traitement par correspondance Ulfrancliir). ACTIONS RUSSES

A rrpnni�iVC �Levallois-Perret(Seine),ang. rues FazilleauetFromont. l lLlillllli.iijdes �, Cont. 400 m.74c.M.�-pr. 12,200fr. i tn 1ER 398m.38c. 15,900 fr.il AUJ 2e. Sr une ench. en lach.desnot. de Paris, le 10 avril 1883.S’ad.�McCherrier)n.�Paris,49,r.J.-J.-Rouss. Maison et d�p�s, � ijA�jf AnCont-270m-40Ct Paris,10etl0bis,r.deHIIIoLULJouiss.dul"avr� Paris,10et10 bis,r.de 11~11~ ?C~UJouiss.dule~avr~ proch. Rev., 7,500f. M.� p. :80,000fr.,�adjug" sr une ench. en lach.des n.de Parls,le 17 avril 1883. Me Fovard,34,bdHaussmann S’ad.auxnot.�Paris, etMcP.delaBerthelli�re,5,FgSt-Honor�,d.d’ !ren.� nBHII ?K ! et chantiers de const. de la Seine, � s LMlliO Argenteuil (S. et-O.), � adj<=r ur une ench. en la ch. des not. de Paris, le 1er mai Ifc83. lcrlot.L’sine q.de Seine, prconst.m�tall.,bateaux, p�nts,dragnes,distilleries,eto.-M.�p.,500,000tr. 2elot.Terrain q.deSeine,de7,000 m.M.�p.,40.000fr. Sr�M.Gillet,�P.,r.Richelieu,92 ;MeBoutfOl,n.�Argenteuil et� MeRicard, n. � P., bd St- Michel, 26.�

d’un Article de t� utilit�, tenue 21 Fabrique� c�der (3 maisons de ce genre � Paris). ans Aff.400,000. B�n�f.net 51,000. Client�le 1" ordre. Prix avec belle usine, 230,000.L.abat,l, r.Baillif. Ac�der,pr�sgare,fab.huiles,4p.meules ;maison maitre ;2h. force hyde, 15oh.Px :eo,OOO.Facil. Comptoir g�n�r. fran�ais,ll,r.Nouvelle,ParlS�

VOLONTARIAT Paris. COURS SPECIAUX,rueGay-Lussac, 20, Ubralrla Monitenr !:Rei�H5SSO’ Industrie� diverses des grandes aisons Paris trois m de DI11VAC ! liiililUij Plejel Erard Henri Herz. Vente.accord, �change, � queue, location, d’occasion.� Atelier Pianos la r�pianos sp�cial pour d d parationepianos etoutfacteur. des ex-facteur etaccordeur maisons A.Thomas, � et Henri erz, 13, baHaussmann. Pleyel H 1 m�decine et Pharmacie.

DES

CIIEIIINS (GRANDE 5

DE FER SOCIETE) �/0 Garanti commission, chez Ch. Montmartre. par

Int�r�t ACHAT ET

l’Etat livraison MONTEAUX,

IMMEDIATE

sans VENTE, DES TITRES, 15. boulevard

DES LIVRES NOUVEAUX La plus compl�te des REVUES BIBLIOGRAPHIQUES Contenant l’analysede tous les ouvrages importants d�s leur apparition (environ 1,000 par Para�t tous les 15 jours. Unan 12 fr. ; 0 mois, 7 fr.� Bureaux : 174,176,178,bd St-Germain, Paris. an). �

REVUE

avis

aux

Aetlouu�lre�

D COMPAGNIE ES

Revenu de 1881, pay� Int�r�t 5 010. 25�-00 5 0/0. en Or en 1882, � Dividende 12 10 Paris, Amsterdam Londres Berlin, Netpr Saint P�tersbOTirs �Int�r�t ACTION f 10 37 25 00 PAR CORRESPONDANCE RENSEIGNEMENTS Location� A I npartement r. Rivoli, 182, Salon, salle louer Al � mang., 3 eh., toutes fen�tres sur rue. AvI* dlver� HM^L

M ~A~ DE ME

DE FER DU MIDI CHEW lat�ral � la Garonne. Et du canal ordinaire Assembl�e g�n�rale MM. les actionnaires sont pr�venus que l’assembl�e g�n�rale ordinaire, prescrite par les articles 27 et 33 des statuts, aura lieu le jeudi k H loN,srbaissedemise�prixetsuruneench.enla 19 avril, � quatre heures de l’apr�s-midi, au AUJ ch. des not. de Paris, le 17avril 1883,de la si�ge de la Compagnie, boulevard Haussmann, dite du Ch�teau, a Moussy-le-Neuf, ETOlir n� 54. F Ml "IL c�ndeDammartin,ar.deMeaux(S-et-M). Les titlaires ou porteurs de vingt actions au f. Cce167h. 44a.52c, lou�e jusqu’en 1803,15,000 nets moias ont seuls droit de faire partie de l’asd’imp�ts. M. �pr. 270,000f. Facilite de paiement. sembl�e. S’ad. � M. M�layep�re, g�om�tre � Dammartin ; Tout actionnaire qui veut assister � l’assemMeViollet-le-Duc. not. � Dammartin ; McVasseur, bl�e doit justifier de son droit par la pr�sennot.�St-Valery’(Somme) ; � Paris.�M.Fay, avocat, tation d’une carte d’admission. r. de Grenelle, 96 ; et aux not. MM Duplan, r. des Les cartes d’admission sont d�livr�es sur la Pyramides, ll ;Morel d’Arleux, Fg-Poissonni�re, d’une pi�ce �tablissant que le d�35, et Gu�don, r. St-Antoine, 214, d�p. de l’ench. � production titres qui y donnent droit a �t� effectu� : p�t des Soit � Paris, au si�ge social ; MAISON � Paris, BAniflDKev.brut, 16,840f. Soit � Bordeaux, dans les bureaux de l’admif. r. llUllILUM. 19�arrond., 55, �pr., 210,000 nistration � adj", sr 1 ench., ch. des not. de Paris, le 17avril. Soit dans un �tablissement public de cr�dit. S’ad. �Med’Hardivlller, not., 14, rueTh�venot.* cc Toute demande de carte d’admission doit �tre faite au moins MAISON fr. Reven., 18,860 Quinze jours pleins avant le jour de la r�u�Paris,r.UlADililAli3, | HI4IC KM-aP- 180,000Ir� /iil t D nion, pour les actions au porteur ; � adjer sr 1ench., ch. des not. de Paris, le 17avril. La veille de.la r�union, pour les titres nomiS’ad. � M�Demonts,not., 8, place de la Concorde.� natifs cr��s depuis au moins quinze jours. Le d�p�t des actions ou des certificats de d�p�t sera re�u de dix heures � trois heures jCrsBlras do Fond� A Paris, au si�ge de la Compagnie, boulevard Haussmann, 54 A Bordeaux, daus les bureaux de l’adminis( i p*i-rest’ 1er ordre (province). B�n.net 80,000. itAI IiPx860J000.Fac.M’�' BernierJ4.r.Turbigo. tration, all�es d’Orl�an3, 40.

J^SIROP PK�NiQUE DE VI&L W Pharmacien � Paris. contient le principe actif du goudron d�barrass� des II Ce Sir�pen rendent produits irritants qui l’absorption d�sagr�able et la digestion difficile C’est un assur� contre tes Maladies de poitrine, sp�cifique Bronchites, Asthme, Toux, J Coqueluche, Grippe, Enrouement. Il donne les meilleurs r�sultats aux per- /A oblig�es de parler beaucoup. �V�p�t.Paris.l. nu-, nwi.rfa.in, sonnes SA

avec 30,000fr. pi, On dem. Employ� int�ress� maisontr�s connue.Pas de connaissances bonne sp�ciales.Bx appointem". An", de toute s�curit�. Comptr g�n�ral Fran�a�s,ll,r.Nouvelle,Paris� Manufacturier-Fa�onnier (art. de ire utilit�), 1H occup. 160 ouvriers, demande Associ� avec 60,000f. pr op�rer � son compte. B�n�f. net actuel 1�,OOO. (Onfera 40,000fr.) Labat, l, r. Baillif.� Pr Maison de Pianos tr�s connue, on demande fr. en commandite, afin de cr�er de 60,000 nouveaux d�p�ts. Belle client�le. D�bouch�s assur�s. (Bx int�r�ts offerts.) I>abat, 1, r. Baillif.� Puis, Pmiiee i nn^TCB�POTH�CAIRES I AvancesnrTitres.Cr�ances.NnPropri�t�l PKp s Successifs liquid�s. bob I II L>I WBsnfraitset Droits UPLA6NE LEFEBVRE, (Paliii-ie ;i�), Parts. t 9, r.deBeaujolais AVIS IMPORTANT VINS DE BORDEAUX Maison de 1erordre dem. dans ttMles gd� villes de France des Agents s<5dentaircs.0nne r�pondra q. pers. oflr. r�f�r.Bordeaux,p� reste,init.O MN.f

1 1

1 et Y v

~1

1 dlte-

� i

souverain lagu�rison des Rem�de rapide pour irritationsdepoitrine,desrhumes,mauxde’gorge Wlinsi. douleurs. l rhumatismes, Exigere nom 1

� s p~ s 1_.Z. I i~irr,,t 1

1 1 1 1

AJlections de l’Estomac, An�mis, '^> Croissances difficiles, Fi�vres et Suites de Fi�vres, etc., etc. 11 F�BIS,II 19,B��l 0E0U0TTV. 1

1 1 mauvaise digestion, gastrites, glaires, fla !us, bronches, vessie, un reins, muqueuse, cerveau at ans d invariable succ�s et cures, aigreurs, acidit�s, pituites, phlegmes, naus�es, sang. 36 vomissements, m�me en grossesse ; co- y compris celle deS.S. feule Pape Pie IX, de M*� renvois, la duchesse de Castelstuart, le duc de Pluskow, liques, migraine, oppression, congestion, n�lord Stuart de Decies, pair d’Angleterre, M. la vralgie, n�vrose, dartres, �ruptions, insomnies, Dr prof. D�d�. Elle est �galement le meilleur faiblesse,paralysie,chlorose,rhumatism8,goutt�, tous d�sordres de la eroree. haleine. voix. des aliment pour les enfants d�s leur naissance. EUe�conomise.50foisson prix enm�decine. En bo�tes, 8 f. S5, 4f., 7f. 6 kil., 36f. /%� contre B. de P*� PU BABRY et Ce, Limited, 8, rue Castiglione, Paris. Partout chez les pharm. et �pieiera. c Les Annon�as sont chez MM. Fauohdy,’ raguas Jt pla�a d9 U Bouwa, Udt^ et Q�J

a~ o,, �fI

d BTrTBS GT ACTI011S Prem. Plus rr�c� : dente �~ liaut. A. AU (OIlP, (cours officie)) ET A TERIIE cours laut. tC~~s~~T~TE~E "l�C�-1 ti � m 81 35 1 :0 OfO.su.v.(Cph ~3~~eYa'rT' Jonis83ncc 16 janv>er. 505c0/0 0/0.Scpk . ;3 ?s=’ !6-i~ ?~

Plns Dern bas. cours. 1

OBLIGATIONS CBUGATtONS

rr�c�- Dernn dente cours cJOttl Icours

Pt�c�. OBLIGATIONS OBLIGATIOM S~ 1CI r

Darui Dern~

a 2e � A.CTIONS AU COMPTANT ACTIONS AD COMPTAI � .,1

Dsrg dente ICOUr3I 1 court

Pl�c�.)

BULLETIN

FINANCIER

19 mars

81 50 81 6(1 81 30 .81 35 125 125 50t Rn 7 (Fo r r 1.�O rO O anv. 5n8 ".RVtt(n "n01, ~BUBD ~2060 de rllgdr[e fr. 1’ramN rnriIl-NOr( !aVI’ !t.. 1ramwaY9 pAritr,Ord ,2080.. 817,0) .81 JI’ 8132 71(for~da..on~p.5~ t1U 0. ~8. rt.rOh.,t,fcOft.f �"U, Jan t0., Cr�ditfonCfp.rcotonlat.lutllet paris-Sud H 20 5,~ 82 !10 8’ RO 5-1 31’) 32110 Banque ""1 il j..nv. III~ t�vr. Cie G�n�rale. Fons..e liquidation d�p, l~k60 .10 82 70 4~i),. 56n naltonale.l~iIle1. 29U.. (m.~ 8~ BOl. 28~ Foncier FonClffcoJoDlaI60/0. il� 1.% 2 ;4 865 �. U�. Id.. 2~4.. L lia lfa= tu J C�Jt.. Ua 3L" C,,) 1 :>" 115 ~l’in t857 e anv. 391 2~5 389 I 65. 5U~ 66U.. 11515 .t� ;20.. l !anquepari9ienne.Janv. FranCO-AIg�rienne.ia !1Vi, !rl.J 5UL :>0125 ils La 115 47115i0 i� F~'21>villedelartsl&55 :60�.�� 15 g~ 2-'>33650 ,j 333, r39450’ 650�, b50.. 115 BanlJlICI !YPotb�c,deFranSSMlanv, illeedel’arisI8 :i :i :oo :aTa : 1935 Bentetonci�reparisienno.fanv. EOfOiBBimaig. ~5 5 ?~~16-~V" ?~ 515 5tf ; 1111 :> MiBtl 4, ;0.. M4~30/0)onissanco22mars.(-.pt. lit. f�v. 1935 Ca~M~~5~TraTai~iOT.82 111 E5 259 59 centr o Franco-Alg�rienne ,� janvier. 600 4_0_. 501,460..200 20250 .54tf)..f iM9.31~nv. 20250200.. Soc~MFd~yonnaiae.nov.. SO Bon9r. �2 :iOO. Aesur, Fin. �99.54UO..M.BAfQMMFBANCE.jcpt.S410.. 543)) 56 ?S 35 action nom.-J.janvier.ttme.S<50.. 15d1 5470 .5460..) 39~II(1 39211) OCl�t�Fonci�reLyonnalse.nov. menons nom.-J.janvier.ltme :~HaO M70 M6U f671.ti"v. iA69. )lnv. 3~5f ; 392~ SOci� t� Fonci�re LyOnn8ise-nof.. 35250 3350 BanQuedePr6tsMnd..l5oot.8t 151 M 155 e. 1 50 M750 5t_M 6J..t035..S5. 1065 .1060..) 273711 i875.15octob. 515.. CleGle des Eaux 30/0. octob, 3b2 13110 S -Comp l8bp Banque de Pr�ts �l’lnd" 1~ oC1,81 S7375 25 t�b BAMV]3 50U DEPARIS.CPt,’ JOUtS janv. tme ;60 fI’. tout pay�. IIt :l 1045 15 515 1U65 Il f,() anv, u u.. u15.. 273 370 l,j50 375.. 181 igl6..�id. t876.mOU desEiltrepren.�anVler. 530. Nouve~Un~n.~t.P.iutt. 5"7" F.aux13anlleuedal’aris,60/0janv. 48.. M8.. BOO~.toutpay~-joutstanv.tmet(.60..H)65.60..) 980 ..) MM. 520. anv. Eaux Banlieue de :. Pari$4 601~ lanv. 510. 30 970_10.MMPTD-EscoMpiE500t ;-J.~v.cpt. ~7.. Banque9ypoth.d’Eapag rnna~(mMation-VtUe.Oid. ; 3 365.. 386.. 5111" M5. 5 !d 6Mso MO Gaz de 13ordeaux. oct !>b 510.. 35 fonll rte l !qnl~flIOn VI e’31 lanv’ 311" Doc~sde~r9eiUe.oY. !/5~ ?50"" 602 5M Matraainae�n�MUXdeParUiaav. 75 cRimn : .’ONC. ET AGR.D’ALGj�Rll !jCPt. 1 8M)tr.l33Tr. p. Joma. janvier tme M’5U ville de Pol-denlir nov..1 ib3 50 Gaz Centra) .d. 297 f.O 29750 103 50 1372 50 t360 375 v~dfLSeiSn. gaz8~ntra’ .L~9.. 8G15U 275.. ggbp OnSbu3de~S9.ia~erl<OO~.HOO toi 50.i345..3750 <M.. 707 id. 07110 -1.00fr-, t. P.~uia.tanv.tmet375..1380. :t3775P) 700.. 700 :: e e f863 Innv. az eHadfld. G~deMadjrd.MviM a b 50950 M9 �Ii 4 30.. Voitures. ! !IL)() Y~ur~ .ia. SB.. 8775 1908 71U 710’ .� I :REDITINDOSTRlEL,1’p. J.novlcpL L i8h~��� 1lui 6 ;) ;).. 600.. 90 Bone-Gueu� 80ne-GueIma.octob. .U 211 45 25 826U ~50 112 45 50 u877.5 bO 53.50 0 532.50 5 .111p. dp. baix. TSOTl 5 ;�25 5U 25 ars 665" 660.� villede Fives-Lilie.janv. Cail octob. 4oo 30.. 3300 Est.AIE�riea. .mars :ShI) 53t85 531115 .HAtIQUED’ESCGMFTEDEPARIa,�.cpt. anv. tme 53711� 540. 1 b00Ir., fZli p. Jouisa. 5i0 635 ,.lle.l1eROllbal][. ctob. bl7 5{X 51 mars 1~1 Nord-Est juil1et78. 8 6�11(1 8 2 50 ~3� :SO 5’5" 665 25 !EU 5{o :: TRANSAT. p. J. ao�t.. janv.Itrm�e opt. 61P �, 50 125 610 AfessagerieSmari1ime950/00ctob. r>10.. 61f, 12125 ~�5.’ Omnibus.janv. Fonci�res 40/01R :l.1.no" Romains :8 :oot.6S 1fO�01R.3.od. 445.IBANQ. l’lU.N8A1 :.12 :t p. J :ao�t.. id. 505 5f7 .� 515 517 cpt. ! octoU, 77. 8 :8p00 20EU.. Voi tures. �� i6 Tramway3 P�n9- ~��Nord..�lniu�TT� 90 5 645 v. 653 LYONaAIS. 575 eo/o 9 Cpt. 615 �� �v ,� T3 Tramw aygParis-Sud. 1863 qql0��.�� Pgrig-8ud. 51D 85 3 75 ,.Ica�DTT 57i QU. ")O 50U 50 Immobili�re.e><t�P.. Janv. fine ~sepC. tme :.78 :)0 !.02 �,U8 ae fiOOlr.,s :iO.p.- 85050ofr, psept.JOUIS. 85 pt. t m e 518 5U 67 :1. 515 60 16 23 ""1~~ 77.9p 2260 20.. janv.. f..ommun :�s. Cnmmnn5lPS ~moblh�re.ex ?C�Ob. M~ Mil.. 30.. .139500 VI oitures"8’ 443 :: 5 c 1175. id.. 443 570 .�ICR�DIT DELYONNAIS. 480 125 Ce FON FITANCE 125 P. jany. : Cpt- 680 T83 rnmntn�rNaad.<3ra LitsBilitaires. F .� ,0t n f � .nov.. i ."8 f376 420W 4 Cpt 420. 420.. 1<50 MM BoneTrenlenairea Suez.�� mar9 136 W 4050 72 :s M~&edeX :: ~fr"pH50ctoh. <30.3250 433 janvier. 63U 565 60Cfr. 250 p. Jouiss. jaav.. tme 563 75 Eaux 460 <f !7’)t n .nov. SUM60/0 .octobre Gaz (Ce g�n�rale des).. Janvier. 1450 10811i0 <5.. 1375 380. go.M~�nELYo~AiSE. ’RJ !I,t. JI’t"r’l.n~ 34425 349.0 3" 911 Q49 ,0 9M ClEDlTIIIOBlLlER. 9G5 563.754050 45. dellordeaux.td. Il)80.. cpL 385 380 sueilIlOlo.octobr : 9t0 : GazCentral.ac 3M.cn�DtTMOMUER. cpL 3SS. 380.~) ~’(n’ttM~~Mnv. -’so/0’tD .M" ~5.. 370.. 380 380 u <3S. 3t0 87.7 :. so bons d�coupons Il.. .MV.. Gaz~n~i :tanYior f. ,~3oPo500 ?405p.m.T-s i6 50 3711.. 1M ’1 ~UOfr. Jouissance janv tme 68C. �� ..soc.DED~Po~siSD.Joms.novcpt. G81 ?b janvier 6M ?5) Commun ..mar< ! 33< Panamaao/0 jan janvier 750 :: 35 35Gaz deilaraellA.octob. .octob. 18T9.f. p.mats .15 .15)ativter P t3� Panama, bons 5� OJO,lib�r�es 2 70 68’).. soc. l 23 5 5 1 b 570 572 50 43375 ~t 42t25 25 35 Caz~Madhd’janvier. 287 50 517 50 5M 0/0, id. Commun.1~1,30�0.500,405p.mn’~ 51250 N10 570.. .ib 335.. 3 75 50MC.FmAKe.EM3a5p..).oct.cpt. Wo Fr. 2W p. cpt. 570. 57250 575..) 377 50 580. [B�rienna 50J0.��d�c. ���� C, M350 t.aMunion30/~r.500fr.nv. de Madrid janvier. ~O�O. 14 30375 T5 BANQUECENTRALEDU COMAI itcr1Cpt. 570.. 357 8035750 5ti 525 5o 60 Gaz degallldan 930 : 33g dU La R�uDI.on 30/0, r. 5U ?fr.mv. 3485’) Id.M -338 16 30 525. 535. ’<i"�t.et5-fev.. &* M5.. 348 yJ SeMokta.MY-1MO : 1200 70.. 60.. � ~e Hokta.nov. 5M 1125 500 fr.SM MU1r. 2 :1U.p. lme .) q�� f�v.. 475. 4,l� 525.BANQUECENTnALEOUcoMMMEicpt. p.-Jouiss. �anvler. -JOUt5S, janvier.jtme 1 : Ran r F Gicn.nov. J !Ol1T� !egf�es5 Gien. 90 �� Su d�et5� &o/O. 30 5M. 28 15 BanquCtJyp.da de a �de 6’�/. 0, fev,. ;g5 BanqueHyp. S su�de dUI et�,t�r�. 3.1)5 aqueyp. ciMq.T.ma .MY. 375 M..3 4875 .4875 60.. 50.. Chnrerrte9.�.�.�.�eY-3t�par. 30.. &8 Etabl1sscmenl ;9.D~val. t180 98.. 359 1800 ~3.. 90 ~M �. 3.,9.. ?3 59.. Fives :-LIIle.nov. ~ab !i~enMDuV~15Mv.i800 ::t780f�v. 1800.. ,� 1780.. 15 CR�DIT DEFIL1NC8�.�� cpt 45.. 375 CREDIT DEFllANCB.�CPt. 4875 ChnTentes.eY-3r�Pn.r., 260 ?0 !BO rl" :1O/o.l1ec. 350 5U ~OUlS. janv, cpt. 9487 :> FOI’ID5 !T1A.t(C ;m !.S MNDStTRAMmt FDI�DS�TUI�Glms 26.. FourmtureaU~tMe3.M-coup_3. ~075 ~3Q 75 ~O :>O 65 50. 595 5" RAItQ� Eu.�scrr. Fit. 500f.E50 45.. BANQ. 595. 600.. 6UJ j~ve~ �an/0nouve[[e9’n'~rs 595.. BAJ<Q.FR.-EGYp.~M)f.250p]anv.cpt. (mepL nov..81.. 260..50 B60.. 5. 111150 50 26 ;, LitsMUttaires.SOf�v.74. Lits 1I1lttalres.to 33d 177 20.. 20 ISAl’IQ.1, R.-fIAL. ~211p. J .,Ull. 80 c 1. 323 SU ne9.ianv p U. anviet f�v. ier ~0.. 43 !i 3,11. 32250 S20.. 433 ArfennM.i" 320.. 320 apvier 42o .3.16 325.. Ans !a)s<ConsoUd�330/0). !anTtert~tn3t ;& .), 103 li8 l,ePrintemps.31 i’eprtntempa.3t{ !’o~ 15 lanv. AnglaIS{COnsOlid�s30/0).JanVl~r 17 18..�2 3 :5.BAHQ.m.-r[At.5p.J.iud.8qcpt. 46750 .BAHQ.MSSEF&. IU.SSEFR.5l1O(.2i>Op ;mai P 1).. I !AJ’lQ. 5Wf.250p.ma] ~ :o 1~ 10640 vidanM9etEn< !rai9.uin78. 138 b7 no~ 1~3 40/0 372 BeBe c~L 4PO..4(10 425. 490 F9t-.4lg�rion. � .ocloh. 17 3t 398752125 77. MO.f 4 !1i’ d9D 67 67. 10640 4 � llJll.. 4�O.. 660 1811.. Autriche 5 0/0 Au& !ch~5’0'/oarMnt.)aayter janvier 66 3,4 683 La Foriciere.mai Vidanges et ~~re~Mi77. Engrais. um18. Ut Il’) 4.0 460 372 37~~ .cMDiT.EM~ALFR~A~cpt. 4_5b Ceintvre ;�,janv ql 1711.. 185 C1EDIT GEl’IERALI’R"NCAlS.CPt. Ime ’00.. 500 Ir. 1JII p, Jouies. 10 t : Grande.octoh. 173t 3987521211 4CO 41.1 4’5 ~a~t�~ceinture Belg/ ! 4010"t’�a~~er 10. <1’).. 410.. ’10" T ;~rnu1t arfinl’ :65. <1~ <M. 310" 3~ ).. La M�tropole 5 "~ult. 3 ;s : Doma !iiatead’Au&tche.mar9.. � 93.. 720.. �ST ;OO r. -JOU1S ;ance’nov,Cp’ ! ?.. � ’,))t-Mth.me.octoh. 29t7t K)l 5 365 25 aigs snez(Soci6Mc~itet.ianY.ert8f)C..t845 ~7., nongro.s30/0. i,Mv_ 3go Iii 110 :.1. 1537 1 5io j -� ~-on30~ 3652 :> E teDe�ra-Sanieh.i5octo�re 3qg"7~ 2’J1 11467 Suez(Soci�t�clvilel.jal).viet tl88 2188 Suez partsdefondateur.d. 3ii7.. 3es. gg ;~ Hongrois ~0/0’� ;1r�ct~ t8U� J846.. {o05..i40 T5..1M750. Ot,MDfTEtnAKEh.cp. 550.t53750t5<o.. 17 110 ’.15 :>0 liso 101() janvier ~id. id. 1~67 id : Cpt. IL,, 154S 50 obl. cla i. de fer. 497.. 49S 75 50 )~ "MrhoM.~8.3~ ’49625498 ..3 :6 : 15115 lt 50 LyO !I-IiEDITEl1RA~Et :CP panama.aetiOM.m. 40..ttto..2U.M)D ! cpt.mo.1130..) 478 496. ’OT1phin�.I1. obt.Doma !naLes.d< ;c. 3658.. 3 :6 Dartai0e.3875. 500 fr. tme tt20 111D il 23 Jomasance jaavier it21 25 anv.*83 g-5 ’235 225 �.rn5ve1A55,� ��� t[7 tt1 .1. 83 225 225.. 2J :1.. Etats-Cnis4 l/ao/0.m~ ,I, IIIIiQ T�l. de Paris � ~50 50 5. deParis�Hew-TOrk.janv : 7T iB70 i0 xoan. cpt. t815 1870 189U .octobre o d CeGo iferran�e3O�0.rd. W2 nahen30/0.octobre 53. ~75 915 315 361., parts10e. ’80. 363 np.ve~I1, o S" 40() frJuuissance jauvier. Imf ! 1120 517 50 c :> c,nTI e 3tiO75 T�.d,epanS�NeW-YOrk.janv.83 ~C1’IONS.DBJoDtssAncE 361.. 3bU 75 pagar�a. JO. 8b260 .m6t..)E 1 :!I1.terr,1D�e30/0.111. noaveJleoctob 01I.EANS l'>O.. 116�� 18 !0.. M 1270 ~d~,�i~" 5t750 520.. !tb ) MOtr.-Jouissancejanvfef..)m’ c 1’i170.. ’iI"O’ g � ~� � ; 9 2188 Snez.jauvier.17211, s ;� 357,. Romam 50l0. ��octab. 98 ~OO[r.-JoU18Sanceoctob. i :,65 �, 71'>lI tmeI272110" l'7'>i� `’ '1I e- ;t.t.oir�.janv.. 32 20 810 825 M2.. 365 d�l�gations.ld. v.1ctor-EmmanueHB6 !or.tob. PoatiGcali860�Ob.~ .id, 91U2 91112 35 795 2 bll OOt :S1" :>OO(r.-Jouissanceoctob,lcp 790. 1272 bO 1150 9u.9O. t3.. d ~.o. ~a5 portugais 5 0 ’il Hst.mai. 290.28 : 480 .MA~~s~.D~E~j~t 187. :"66 2~ 27125 61.. Nord id. 1380. 366 .id. jany. 212 5U H 37 465 5 5 : 1137 3. ALLCMETTEs500ff.325p.avrd ALLUI1ETTES500 ir.32 :)p.avriL I,�lcpt. ’70. 75 cpt. 470 :: "’(1’. 0 ~orl1. I 470 : ~s 3M~ 50 41.. 4{" 830 811625 ~7. 3~" 1880’t."p~d.’ 0 ~M"octob.o"’856 .� 3�o GKZ 74 1333 10 156U lli11a 272 5D 8~ PtRI~I !N.scpt.. 1545 Id. F nl-�9t.octnh. 35U 50 f8~~sg5 0 0.oCtob. q89~ 361.. 5U Ouest. nov. 86 I/F 8G .(. 60 156) 1114’) 15 :i1) .nov. 1140.. Il.. 2 :>0 r. Jouissance octobre..�tme t550 15.5 Roumain 154 :> 0 1�3n9 6 octob, ii235 66 Orl�ans. .1anvl1r, Russe 5010f968" 2 GazParistan. l8ds 319 6.octob, ’1235.. 1245 fi]. 3~8.. 7011’ : ,811.. 7~5. IIIESS~G~RIE~IIIARITIIIIES.p�c..lcpt, 710. � entril 9gd 25 998,. 5., Omnibus fGO.. 160 janvier 1 87o Jouis j-au 85 10 TaerrsAatAlrTt0os5 tOJOtA8l.��. nDV� 894 25 ~93.. p 1 60 01870.(�v. m CIrn -CI n9iro�mis9..id. il 10 Omnibus. JanVier�1 870. 14(i 160. cei�ans-Ch�lons1rel !mlss..I~, 68 82 .5U5 �. 6U 4110 :. 0. 105 83 1/8 85 1 !8 Se.id ~5.. 1211.. 2M35032M ~[r.-Joui98ance janvier.. tme : :37C 2547 50 2530 :: MM l’ oO’8'ir.tgb : =� 1.0.. 79 ,�, FIN COURE" 89 46 1280 pMMES 83754 F’ypcomAt ! 8275 10 DELF.GATlOl’ISJOUISS. janvier.cpt. TRANSA.ILAl’iTlQOES, JOUIS �auv’ !Cpt..4~0..i29S 1 BOU�n-Nor( !ld. 1280 .M t6/0t880.ISnov. no, 8r ftNcocn~tT 8t7E ’75 88751 g875 84 3U Ouest.n~~ I : U5 ACTarcHa46 OfUOr.-JOUis. oct. C 8430 EOJD.��.dt37 SO/0.W ~Matt 3216D 9 :750 ~75 � 35A 82 82 39� D& i HOnGROtS OlD orJOUia, janvier cpt�pL~ 75 60 ~75 �, & d0 011est�Alg�r iea.mars �, ’jSt’ d~ 60/OUrienta�879.t3nov. SS9 340 3~ 60~60 :’ ?:dtM mm 1550 75.40 4.EGYPTE60/0.opt. 6 40/0 crjoms. ..noMGROK 8mP ~ntSa�doiSl87840/0.d�c.)~ H6254 7540 p,car<)ie-F’andres.)anv. OMSt-A~r.ea.mars U590 S80.. ijanvier cpt. 885,. BO/0 :H) 39 ?. ~9’ 267 5a 115 8) ti5CS :t75 Vitr~-Fougeres.anT.83. 388 52 AOTRICHE4 /oor.-Jouis. O oct.ICpt". 116 25& 115 go � 385 PRIMES 38375 385 : ) j ,~60/0.i-"iv. Hs" 478 75 ! H~J� 8J : 395.. 4t0.� 8275� 62 711.40 GS E5I’AGl’iEEXl’EBIEORE40�OJ.Janv 69" 62. 6’ .ESrAGHEEXMBtECM40/OJ.]anv.opt. cpt 6265 !G5 03 .dt !g ~y" 58 ! 2~ ~58 !25 TUDISlen r ;O/O.ti.Janv..75.. 63 Vosges ’juill.81 8uest :iig�rien.mars S ?~manl860.13mara82~3-63~Mob.BBpaMOt.~ 4787 :>’ 90 89 83. .45 ITALIEN 65 ~90 75A a.. 15 .A 898 :1 ITALIEN 5U/U. o t. 89 85 898 ; .id : 63. 0 50/0.cpt. 90 3U oUoman 863.d. 1 Et 5D b��.�a M/0.Mn’ao : 7 :> 7gM !natien50/6.dtN .dt59 d..� 41O..a. 14�5 tjOO 1415.. t.~0 a. 8975.7C 89 90 050 id..� Jouissance !’anvier ����tme 89 85 (0 45 1665.id. ~credHFoncier.dtM’WO..&M15..HM Crtd~t 6 5 71.. 71 Lyon5 oi� :oct, 0 0.id.. 1200 :>95.. t20~ 65.. 72 Crl !dltFonCler’~110 a,, go7 TURC Russe 5 010 1877.- jouiss. 1any, id.* & 50/01877.-Joutsa.janv.opt. 9163 9 ! 75 l869.id’. ) SnaC,�d110 62 75 63 M�dilorran�e5 I ..noP 288 .� 2B9 30 50/01877.- Joulss. janv.�cp !. cpt. rd. il 90 12 .� ii~~rterran�e50/0.id.. 261 863 Credrtfon~r’cgy’pUeT~v.I.n6g.ctant&tr.mo ! 711 59 n ~90 :~ :an.mars’8'3.V. 12. 263.. 385 ~2S)~Ca’ 9~ 750 6Cg .’550 525.. 1 re hypotit. inirs Emp~eQuebec’1880.tl/janv.1/2. 6. de Qu�bec (1IA.I’IGRtHANGBtitikIqGU �>17111’ gASIQnB DE5FAYSADTAICHIEtta. cpL 12 50 b33 PAPIEB COUrt 50 397 387.. 383 50 Emp. 19 tft 1 PAVIIER LONG1PAPIEN coural 53a 250 fr. p. Jouissance jany.. : �10. Au 50 532 530.. 53o 37U 369 50 canaldeConnthe,act,IiUOt,IZ1ip. to SG(O,Amsterd.. 2(l’ ild 5 806 316 80a 1 /B� 5807.etf 3J6, 122 OJO S�r,eA id. 750 ~O~IIO 5D7 500 :5. ’B~l’IQUE�ESpAY5HON&ROIS.jcPt. t/4 et4o/o WO.. 1110" 60~ ~07 533 ~� ’� .oct. oet 372., ’2I)Ofr. p.-Juurssanca 36950 ~.eCor.nt~.5~.135p. 4~2 A808 3/b 807 fJ64~1 :S3JdetdUjO 2m Ir. p. -JOUiS8ancemars.tmc tme 51U 6p5 �. 3 75 mars. Rndajox,� � .� ��.� Id. 1081Jd �. 5G7 5U 5US 75 lIndaloz MUCJlflEl’I l�i�qtm igkilcn� iriq BAI’IQUII 298 50 299 "t7u ;ars iliiars 50JU Vienne..L8G.I� � 487 �I. 687. !��d88 .J.eldU !0 .�488 76250 i6J 15 C.1c�r�s~Madrid) gf 6p 753 75 8 85 760 Ad~T .487 :X� BAl’iQUBOTT() !I1�rlE. 29850 520 c~c�r�s’IMadrid}.d.. 517.. II !JOtr, 250p.-Jouiss. ,8760 75625 750 75375 625 JUII. 82tme 16260 7lij75 76125 760.~ tme 76250 !Konpr’M-Rodo)ph. 6DIU 8arcelone. 6 75 �487. 466 t/2&487t/2et4)/e 440.. 5o/U Madrid.< ?. 7t ES 5~0., Ph� p.) ;gpj,mQ ! 660 ".). ; 9 440. f�v, P 8 5 6b1 6i For,ttEa D’suTmcaE. 27505U 775 a. cn�OtT Cenua-Snisse��� c t. 7T5 ~450 289 6198 ? 621 ns pa~resh.o~mo50 ?o. lanv. �849 u9 S750 7T0 775,cMCtTFOKaEn~CTMCBE.cpt. 775 777 7 50 P j et., tme775. T7b 5� Tlzy~O 8 UN St-f�lersh~E68.J. 293 896 ’il94.. Bath60/0.� tnt 25 f ;:G 25 600UgbonM,546.&M7.M6.�M7.et4070 J.om nouvelles.oct 35 9T0. otiJ/1J 10 c~S-E~ 0 7750 les De 5. v6 g~~7 : 11 t,) 2. ? .J.�ESG,I.c�J)D f g 340 1. Valears vue 3GB75 7 no Valeurss8 u�gociaat ~7 se n goclani. d one Act. de �OUL68. Jouiss.jUillet tme 370 39U 376 2S 7~ ?� Naples1877. 8.1�.. ’ !t7. M�ridiOnauX�BonS 6 6o 0,janv, f�v : 526 CaUVt IYord L~ u,9se 4t/2.(�v. 39 720..10. 183 A.UTlUCBIE.rfS. 73 7t~ 7~ 263.. Par.tl’etltJournal. :oId.d !ISPagne 1re hyp.Oct. id. 34750 ell~t(GB !l’Ar/I~NG, 1. l’A.PIBIl COURT 5(j()fr. -Jouissanoejanvier. cpt. tme j1l37� 720.. JO.. � 7ag.. 3ai 0. � � 143 75 243 2ehypot. p. 9/8p. � p. p. 4.. 3D3 15 5 b .gtln-suTatcaE, c t 90J i a Belgique.. tliG p. A i116 b. 3J1Gp. a5J8 1fd p. iVieIlle-Montagne. ancietine,. n Sn7 5U t, ’S 331., 1$3 7~ 8tb,~ *W ’2ehypot.id. 6JB 3(13711 :1 .&UD-~UTRJCIIE.�cpt 303 75 3i0 9,A Portuga 8 7 330., s&’=~ 3 30/0,LondreS.1N21. 330 id.. 332 pau 8 1~86. palr � tl8 b. 308 j� 3’7 ..1’1~,1 b 318lla~el1rf) a 518 i 0 � 0/0 t 3m HADRID-(.&C�BESIIOO tr.janV :83 :ICPt. 505 69~ 8~5. 69’ 60S.. 822.. 38 u, obligations" obltgations. 885 p. p. 1/8Big b. p.1/16aP. 5/8 portugas.id.. b. � 1�80. p. r P. i ~17 :’0 3 76 75 !(OIlDESPA.GNE. ’) :>() 6 25 Ha.ha or. lj16b. 20 lept. P20 0* ?1 tO d�co RomatnS.jan.7a. 3 nusses_3 U/U,gr.Socl�.c !)..13 111751) 8 7~ 500 (r.-Jouissance ianvie.r.j�Et~ 520 :ss 25 E5 3~2 75 33,160 Obl1gat.LiUe-Valellciennes 30/0.. 170.. l0 2GD.s ~tl�res d’Or et d’ArGeat � 200 Sar a g o~se, 1 32850 3�O ~r ;17 fbtl 30 5s5 ,� ponTlGAIS 500 fr,- Jouis. janv CpL. 56U are~ d~gent ; ArgentenbaTTe.3td7.Orot 0 SouveraID9. Or at 200 655 327 50 Vend�e. 200., (Grande Soci�t� des ch cordoue-S�vllle,i,td.. Baaknotes 4�. 211111 )j 371U 660 RUSSES 657 Is� ~I.. 1<10.. E83 50 E85 283110 ffl Rouen,Sud. 160.. ~iot�rv~mmanuel1863.octob. ,ictor-EmmanuelI863.octob. Argentenl barre.aI847 de fer)-JouiS. terl-Jouis, = 858 75 6118711 janvier.�rtme janvier, f tmep 6M 110 c 851 50 AiSlltes,Etata-Unls. G5A 5 ~5g 7’S �68 76 8 75 8 ll�ridionaux Italieu9. A AlInu,t�sCh�ons.600 rr.l�v. mars 527 110 525 QuadrUl Jhesespag"88U61)1 Gurllaume(8U mark3j 861i t G9 colou�b et 22.80.. 621i ss SARA605SE 0. ~Icpt. ,�o" 486 25 2 190,. t’Ju.. i80 490 499 Seville-.1�r�snouy. L�rou" 11e.500 fr. 8711 500 fr. Itnp�nalagru599im %D81 t 480. : 490 8 75 l’iutIeSmexlcalll.. ’liS cpt. 685485 : ?: : SOOfi-JoUt6sance~nvier.hme 48875 ! Mri~&~H9~t52 ::15125~ r ~d~cc~’J~v’339 ::338 :: t

Les Consolid�s, sans changement � la premi�re cote, � 102 5/16. ont r�agi de 1/16 � la seconde, � 1021/4. a t�moign�, d�s l’ouverLe march� d’aujourd’hui ture, de dispositions toutes favorables. Les acheteurs, montr�s tr�s r�serv�s ces jours pass�s, qui s’�taient s’ont port�s avec un certain empressement >ur les se valeurs qui avaient eu le plus � souffrir des incertitudes de la situation ; et, comme il arrive d’ordinaire en pareil cas, les ventes ont � leur tour beaucoup perdu de leur importance. Les bruits de conversion sont, pour l’instant, tout � fait �cart�s. La Bourse op�re aujourd’hui, comme s’il n’en avait jamais �t� s�rieusement question. Aussi, sur le march� de nos fonds publics, le 5 0/0 n’a-til pas �t� moins ferme que le 3 0/0, biens que les premiers cours cftt�s en hausse aient pu susciter quelques r�alisations. Dans le groupe des fonds d’Etats �trangers, l’Italien, bien unifi�e, ont �t� particuli�rement l’Egyptienne tenus. La Banque ottomane a �t� �galement assez recherch�e, pour coter � l’ouverture 7(50� 762 50. -Le Cr�dit foncier, la Banque de France, la Banque de Paris, ont �t� l’objet de demandes suivies, et qui n’ont pu �tre satisfaites qu’� des prix sensiblement sup�rieurs � ceux d’avant-hier. de la Compagnie des Le conseil d’administration vient de chemins de fer de Paris-Lyon-M�diterran�e faire conna�tre officiellement sa d�cision de proposer � la prochaine assembl�e g�n�rale la distribution d’un dividende de 05 francs pour l’exercice 1882.C’est bien, comme nous l’avions indiqu�, 10 francs de moins que l’ann�e pr�c�dente. Par suite. les actions de ce chemin ont continu� d’�tre assez offertes. La recette du Canal �e Suez, pour les deux derni�res journ�es, n’a �t� que de 00,000 fr. ;ce qui n’a pas emp�ch� la sp�culation qui a pris pour objectif les actions du Suez de poursuivre sa campagde de hausse. Le Gaz parisien, saos donner lieu � beaucoup d’affaires, est rest� tr�s ferme. Les Chemins autrichiens, lombards et russes, ont eu aussi un march� tr�s soutenu. Un brusque revirement s’est produit, dans le dernier quart d’heure, sur le march� du 5 0/0. Il va sans dire que l’on s’est mis � parler � nouveau de la conversion.. f 3 heures 30. 3 0/0, 81 41 1/4. 50/0, 115 20 3 0/0 amortissable nouveau, 82 70 Lots turcs, 57 50. Turc, 12 1 ?. Egyptien, 383 75. 4 0/0 autrichien, 5 0/0 russe 1877, 4 0/0 hongrois nouv Banque ottomane, 761 87. Exte. Panama, 407 50. Rio, 026 25. rieur 4 0/0, 02 13/l�. Banque de France.� Escompte, 3 0/0. Avances, 40/0. DEPECHES COMMERCIALES 4

te*. 2,500 sacs Santos non lav�s sur juin � 55 fr. SOles 50 kil. ent. Cotons. Ouverture Liverpool, 19 mars, matin. dn march�. Ventes probables sur place, 10,000 balles. Importations, 8,000 balles. March� faible. SUCRES Disponible. RA.B’B'�NJi.3 lU5 lU5

SEIGL1 !I.’ �tlsslJH :!f,. Liquidation. Courant Avril Mai-juin. 4demai. Ca7 :ne.

-7a/n :rr~ lI~t 0311 ;JJ iq 50 ;. 16 50.. !T 25.. 17M..

SUORB.�BtaMa.t.taiU ! kil.,net ;e30.1/4)/J. Disponible. Courant. Avnl : 4 de ~lai 4d’octobre. Ferme.

59H. 60 25 GO75 .1. (ith71/3 60SO.

SITUATION

DU TEMPS GENERALE AU 19 MARS ’Bareau central m�t�orologique de France) ZZZZZ^M>;fegs

t M M s

j

VENTmCIEL Fow.

N o-Aom a^t��Ej&m*W

~<~Smek

fir~~ oP

La Villette, 19 mars. Bestiaux. Vente lente, difficile’ et en baisse sur le gros b�tail et les porcs ; calme sur les moutons et ordinaire sur les veaux. l" 2� 3� prtz Prix rAr,raf.ffl(.,Bi,]Ams-]vena� n�3> Von. 1 -go at� 12' dQS> >.11’& lt� extr�me� Coursoffloieil.AMES .t 3’ 1

Boeuf3. 3.224 3.812 348 I 74 1 5i 1 25 15 ai 76 1 Vaches. 1.022 931 230 1 58 1 36 1 15 l 05 "1 62 2 Taureaux. 117 114 380 1 48 1 36 1 18 1 08 1 52 Veaux. ; 005 808 82 2 26 2 04 1 80 1 70 2 36 Moutons 21.850 20.040 20 2 30 2 10 1 93 1 80 2 40 3.3683.015 85 1 421 36 ! 30U 26 1 41 ; Porcsgras. iuaigr. s � �*���>�> !> �� i� �� > �� e ��a s 25 r reaux ae montons i/8iaine, 3 756�� ’�'^HSt’^�* ’V rases, Le Havre. 19 mars, 11 h. 45. � Cotons. Calmes ; � prix faibles sur le terme. Ventes, 200 balles. On cote tr�s ordinaire Louisiane sur avril 66 50. Caf�s.� Calmes ; prix en baisse sur le livrable. Ven > < ?" ��^v

"�S -vt’i.-i � Vvn Buian. O. Ru� Th�vuot. Puis La d�pression de la mer du Nord est combl�e ; une autre. dont le centre � !ait hier matin pr�s de Lisbonne, se trouve aujourd’hui dans le golfe de Gascogne (Bordeaux, 745) et se dirige vers la M�diterran�e. Le barom�tre est en baisse de 7 mm. � Barcelone, de 4 � Nice ; il a mont� de 3 � Brest, de 10 � Shields..La pression est tr�s �lev�e sur la Scandinavie ; elle atteint 771 mm. � Stockholm. La temp�rature a baiss� dans l� Nord, l’Est et le Centre de l’Europe ; elle est en hausse sur la M�diterran�e et sans variation importante dans l’ouest. Les extr�mes sont -140 (Ul�aborg) et + 16� (Alger).. En France, le temps est a fortes pluies dans le Midi ; dans les autres r�gions, quelques averses sont encore probables, mais une am�lioration va se produire. Le g�rant Paris. .vO. Parisht.

Imprimerie Schiller, 10 et U, rue du Faubourg-Montmartre.

DERNIERES

NOUVELLES

Ces deux candidats cains.

�taient

�galement

r�publi-

Les ministres se sont r�unis ce matin en conseil de cabinet. Le ministre de l’int�rieur a communiqu� les d�p�ches des pr�fets, qui font conna�tre que dans toute la France la journ�e du 18 mars s’est pass�e au milieu du calme le plus parfait. Le conseil s’est ensuite occup� de la crise que subit l’industrie de l’ameublement. parisienne Pour y rem�dier dans la mesure de ses moyens, le gouvernement a r�solu de faire, le plus t�t possible, les adjudications de pour les fournitures mobilier destin�es � divers minist�res ou � diff�rentes administrations publiques. La pr�fecture de la Seine serait invit�e � agir de m�me pour le mobilier du nouvel H�tel de Ville. t Le conseil a ensuite mis � l’�tude la question des logements d’ouvriers � prix r�duits il doit rechercher les moyens de cr�er quatre � cinq �illle logements environ. Quelques journaux persistent � annoncer des changements dans le haut personnel du minist�re de l’int�rieur. Ils citent notamment M. Schnerb, directeur de la s�ret� g�n�rale, ot M. Rousseau, directeur du secr�tariat et [de la comptabilit�, comme devant �tre remplac�s. Il a �t� d�j� fait justice de ces nouvelles en ce ,qui concerne M. Schnerb. Elles sont tout aussi Inexactes en ce qui concerne M. Rousseau. �)ans le canton de Chamb�ry-nord, M. Joseph Bal, conseiller d’arrondissement r�publicain, a �t� r�publicain, �lu conseiller g�n�ral en remplacement de M. Chevallay, d�put�, d�c�d�, par 1,562 voix contre 604 obtenues par M. le docteur G. Denari�, r�actionnaire. Dans le canton de Beaufort (Savoie), o� une �lection au conseil g�n�ral avait lieu en remplacement de M. Moillet, d�c�d�, M. Viallet, maire et a �t� �lu par 928 d’arrondissement, conseiller voix. M.Viallet, qui est r�publicain, n’avait pas de .concurrent. .� Dans le canton de Quissac (Gard), M. Ducamp, candidat r�publicain sans concurrent, a �t� �lu 853 voix sur 1,450 �lecteurs inscrits. .par A B�darrleux (Gard), M. Moulinet, r�publicain, a �t� �lu conseiller g�n�ral par 1,171 voix contre ~119 tt H. 3iwvu ci ; ~u5<*U. Evm~iic.

M. Pherekyde, ministre de Roumanie � Paris, part ce soir pour Bucharest, o� il a �t� appel� par son gouvernement. D�P�CHES PARTICULIERES E LA CHAMBRE D 2 heures 30. M. Marmottan, d�put� du 16e arrondissement de Paris, se d�met de son mandat. Voici la lettre qu’il vient d’adresser � M. Brisson Monsieur le pr�sident, La mort de mon fr�re m’impose des devoirs et des obligations qui sont incompatibles avec l’exercice r�. gulier de mon mandat. Dans ces circonstances, je consid�re comme un devoir de donner ma d�mission de d�put� du 10�arrondissement de Paris. Je vous prie, monsieur le pr�sident, d’agr�er l’assurance de mes sentiments de haute consid�ration. MARMOTTAN. 2 heures 35. Le gouvernement vient d’offrir � M. Waddington, s�nateur, ancien ministre des affaires �trang�res, pr�sident du conseil, la mission de repr�senter la France aux f�tes du couronnement du tsar � Moscou. 2 heures 45. de M. Ernest Lef�vre va �tre L’interpellation discut�e aujourd’hui. On sait qu’elle a pour but de savoir quelles mesures le gouvernement compte prendre pour assurer la libert� politique et religieuse des ouvriers dans les entreprises conc�d�es par l’Etat, telles que les mines. M. Raynal, ministre des travaux publics, r�pondra que la l�gislation existante ne lui fournit aucun moyen de prendre des*mesuresde ce genre ; mais il prendra l’engagement d’�tudier les propositions portant sur cette question, et dont la Chambre est saisie en ce moment. 2. heures 50. Il est tr�s probable que les Chambres pourront se s�parer ce soir. On propose la date du 19 ou du 20 avril pour la rentr�e. 2 heures. 55. Le bureau. de -laXb&Efrbf� Ttntt d’admettre � la retraite M. DouJesfe ckafi�e� service des archives. Ui ijureau a uuuuui^. eu reuiituctuuein de iu.

Doulcet, M. Fromant, sous-chef du secr�tariat g�n�ral de la questure de la Chambre et l’un des plus anciens fonctionnaires du Palais-Bourbon. 3 heure3. Imm�diatement apr�s la discussion de l’interpellation de M. Ernest Lef�vre, M. Henry Maret d�posera sa proposition d’amnistie pour les condamn�s de Montceau-les-Mines et de Lyon et demandera l’urgence. Tony R�villon L’urgence sera appuy�e par MM. Ton R�vlllon et Clovis Hugues. Ce dernier se propose] de critiquer vivement les arrestations d’anarchistes ou de r�volutionnaires qui viennent d’avoir lieu � Paris. 3 heures 50. La s�ance est ouverte sous la pr�sidence de M. Henri Brisson. Apr�s la lecture du proc�s-verbal, M. le pr�sident donne-lecture de la lettre de d�mission de M. Savary, d�put� de la Manche. M. de Baudry-d’Asson d�pose une proposition � venir au secours des ouvriers de de loi tendant Paris. Il esp�re obtenir sur ce point l’unanimit� de la Chambre, car 11 s’agit d’une question d’humanit�. Il demande la discussion Imm�diate. M. de Baudry-d’Asson lit l’expos� des motifs de sa proposition qui porte Il y a cent mille ouvriers sur le pav� et on ne peut les nourrir avec des casse-t�te |et des ba�onnettes. (On rit.) L& proposition tend � ouvrir un cr�dit de deux millions � r�partir entre les ouvriers. M. Jules Ferry, pr�sident du conseil, proteste contre les exag�rations voulues auxquelles on s’est livr� par rapport � l� crise actuelle. du mobilier La crise ne p�se que sur l’industrie d m biller et non, quoi qu’on dise, sur celle du b�timent. Il y a des chantiers ouverts de tous c�t�s � Paris, sp�cialement dans le quartier Marbeuf, o� l’on a mis en construction 53 ;000 m�tres carr�s. Quant � l’industrie du mobilier, le gouvernement ne faillira pas � ses devoirs de haute tutelle. (Applaudissements.) Il va mettre en abdication les travaux du moet du lyc�e Lakanal. bllier de l’H�tel des Postes La ville de Paris mettra de m�me en adjudication les travaux de l’H�tel de Ville. ? � la question des loyers, le gouvernement Quant s’en pr�occupe �galement. ’� **$ Le gouvernement, � la rentr�e des Chambres, apportera au Parlement, sur cette question comme sur les autres des solutions pratiques bien pr�f�rables � ces demandes de subventions Insuffisantes ~ku-i ilu9i>4 ~i" ~~t~t’

y. tion parisienne. Le gouvernement repousse donc l’urgence demand�e. (Applaudissements.) M. de Baudry-d’Asson insiste sur la demande de d�claration d’urgence. La preuve de l’�tat de souffrance des ouvriers r�cente par parisiens est dans la manifestation demand� pacifiquement du travail laquelle ils ont ou du pain, manifestation � laquelle on a r�pondu par un d�ploiement inutile de forces. On n’a pas plus trouv� hier de r�volt�s dans les rues de Paris qu’on n’avait trouv� de Kroumirs en Tunisie. (Mouvements divers.) 1 L’orateur se d�fend de toute pr�occupation politique. La Chambre adopte divers projets d’int�r�t lo�� cal. M. le pr�sident lit la lettre de d�mission de M. Marmottan que nous avons donn�e plus haut. L’ordre du jour appelle la discussion de l’interpellation de M. Ernest Lef�vre (Seine) sur les mesures que le gouvernement compte prendre pour assurer la libert� politique et religieuse des travailleurs. M. Ernest Lef�vre d�veloppe son interpellation. Le second proc�s a pr�sent� les faits sous un jour tout diff�rent de celui sous lequel on les avait pr�sent�s dans le premier proc�s. Sur les treize condamn�s, un seul a �t� puni de peines criminelles. Un recours en gr�ce a �t� sign� par tous les jur�s et la surveillance de la haute police n’a pas �t� prononc�e. Le verdict de Riom prouve donc l’exag�ration des terreurs minist�rielles. L’orateur, arrivant � robjet de son interpellation, parle de ce qui s’est pass� aux mines de Blanzy. D D�P�CHES PARTICULI�RES U S�NAT 1 3 heures 15.

P - :Mt�-�3 heures 25. f,f La commission relative � la construction d’" du Nord sur Paris s’est r�unie � deux heu<ymal res la commission a nomm� pr�sident, M. CorM. de ne secr�taire, M. Gayot, et rapporteur, Freycinet. :> .r. Derni�res d�jp�elie� PARTICOLIER3 � TSHP3 � DES CORRESPONDANTS DU Londres, 19mars, midi. <V’V' ; "" ?� Les documents officiels concernant les affaires de Madagascar contiennent le passage suivant de l’ultimatum adress� par le gouvernement- franaux ambassadeurs malgaches, �ais passage qui avait �t� omis du Livre Jaune � Il est entendu que ces assurances ne peuvent modifier en aucune fa�on les droits g�n�raux que la France a en tout temps revendiqu�s sur Madagascar et que le gouvernement fran�ais r�serve, tout en esp�rant qu’il ne sera pas n�cessaire de. les revendiquer. � Le Ttmes est d’avis que des pr�tentions ayant pour base des trait�s secrets qui datent d’une quarantaine d’ann�es et qui avaient �t� conclus avec les chefs de rebelles ne m�ritent pas de discussion s�rieuse. Le British Museum a pr�sent� un rapport en faveur de l’acquisition des manuscrits de lord Ashburnham. Mais soixante-cinq manuscrits de la collection Barrois et cent de la collection Libri, y compris le Pentateuque de Tours et la correspondance scientifique, sont r�serv�s pour la France au prix de six cent mille francs. HAVAS DEPECHES .DERNIERES -i l’J mars. Marseille, des cercles r�publiUn certain nombre de membres cains de Marseille se sont r�unis pour discuter la question de la r�vision. Ils out d�cid� de r�diger une p�tition tendant � obtenir que le gouvernement, d’accord avec les Chambres, convoqu�t une Constituante. Dans la p�tition, il est dit que la R�publique doit du pays par le pays et que la �tre le gouvernement Constitution de 1875est pour la R�publique uac camisole de force, forg�e par la r�action, qui emp�che la R�publique de se mouvoir. Les cercles r�publicains et les chambres ss’ndicales sont pri�s d’envoyer des d�l�gu�s � uoe r�union qui aura lieu le 24mars au cercle de Bellevue, � lVirul de le p�tinommer une commission charg�e d’organiser tiounement. Bucarest, 19 mars. un d�cret convoquant les Cbainbr^s L’Officiel publie ae r�vision pour le xi tuai

v Berne, 18 mars, so�r. La nomination de l’�v�que d’H�bron, Mgr Mermiilod, au dioc�se de Lausanne-Fr�bourg-Gen�ve, fait beaucoup de bruit en Suisse. Le gouvernement genevois para�t d�cid� � s’y opposer. Quant au Conseil f�d�ral, qui avait �t� pressenti � ce sujet, II exigera certainement. avant d’approuver cette nomination, que le bref du 16 janvier 1873, qui d�tachait Gen�ve du dioc�se de Lansanne -Fribourg, soit rapport�, et que le nouvel �lu renonce formellement au titre d’�v�que de Gen�ve, qui lui a �t� conf�r� � la m�me �poque. ~~F~ TRIBUNAUX -L

La commission relative � l’ex�cution des travaux de r�fection des digues de la basse Seine s’est r�unie � deux heures et a nomm� comme secr�taire, M. Vivepr�sident M. de Saint-Pierre ; et rapporteur, M. Cordier. not, � 3 heures 20. � "�’ *�f} :V�. La commission relative � l’enseignement secondaire libre s’est r�unie � deux heures et a charg� M. Ferrouillat, son pr�sident, de recueillir des sur diff�rentes questions soulerenseignements v�es au sein de la commission par quelques meov Ui es.

La chambre des appels correctionnels, pr�sid�e par M. Cotelle, a rendu aujourd’hui son arr�t dans l’affaire de l’Union g�n�rale. Cet arr�t, tr�s longuement et tr�s s�v�rement motiv�, et dont la lecture n’a pas dur� moins de trois quarts d’heure, infirme. le jugement de la huiti�me chambre correctionnelle 1� sur le chef de souscriptions et de versements, lors de la premi�re augmentation du capital social (affaire Balensi), et lors de la deuxi�me augmentation, parce que ces simulations de souscriptions et de verse-, ments n’ont pas entra�n� d’autres souscriptions et d’autres versements, et 2� sur le chef d’�mission des actions nouvelles, lors de la troisi�me augde l’assembl�e g�n�rale mentation (d�lib�ration 5 novembre 18S1), parce que, extraordinaire du ces actions n’ayant pas �t� �mises, il n’y a pas dv -� d�lit. les pr�venus, MM. Bontoux En cons�quence, conseil d’administration, et F�der, pr�sident du directeur, sont renvoy�s des fins de la poursuite en ce qui concerne ces deux chefs de la pr�vention. La cour retient les autres chefs, notamment les 2o distribu10 inventaire frauduleux ; suivants tions de dividendes fictifs ; 3� infraction � l’artlcle 419 du Code p�nal qui pr�voit et punit le fait de provoquer, par des moyens frauduleux, la hausse des cours d’effets publics ou de marchandises. Mais, consid�rant que la peine prononc�e par le tribunal a �t� exag�r�e, elle abaisse cette peine de cinq ans � deux ans de prison, en maintenant toutefois le chiffre de l’amende, fix� par les juges de premi�re instance, � trois mille francs pour chacun de deux pr�venus. Le bruit court dans les couloirs du Palais qu’un’ mandat d’arr�t vient d’�tre d�cern� contre MM. BOutOuX 1, Fcu’if, �Ul U’���Llaioiit pas au p��" �l "� ,A __A h