Page:18830318 Le Petit Parisien.djvu/3

Cette page n’a pas encore été corrigée


MORT DE KARL MARX


Karl Marx, la publiciste socialiste, le révolutionnaire qui a été un des fondateurs de l’Association Internationale des travailleurs, est mort.

Il était né Trêves en 1814.

Ses études de droit et de philosophie achevées, il entra à la rédaction de la Gazetta Rhénane, dont on lui confia bientôt la rédaction en chef.

Persécuté en Allemagne, Karl Marx se réfugia à Paris, d’où il fut expulsé en 1848 sur la demande du gouvernement prussien.

C’est alors qu’il se réfugia en Belgique, poursuivant partout son œuvre réformatrice ainsi, il rédigea, en 1847, au Congrès ouvrier de Londres, le manifeste du parti communiste ; il créa en 1849 en Prusse, l’agitation pour le refus de impôt, ce qui lui valut plusieurs procès.

Banni encore une fois d’Allemagne où il était rentré. Il revint de nouveau Paris et prit part aux journées de Juin.

On l’arrêta et il fut interné dans le Morbihan : Il s’échappa et alla se fixer à Londres.

Après le coup d’État de 1851, il publia une brochure : Le brumaire de Louis Bonaparte.

Il posa les bases de l’internationale des travailleurs et fit partie, en 1865, du Conseil central de l’Association.

Il a produit une œuvre remarquable : Le Capital, dont la suite : La Circulation des richesses, est prête à paraître.

Karl Marx avait marié l’une de ses filles à M. Paul Lafargue, journaliste français, qui vient d’être condamné par les juges de Moulins, et une autre — morte récemment — à notre confrère M. Chartes Longuet, rédacteur de la Justice.