Page:Œuvres de Walter Scott, Ménard, traduction Montémont, tome 12, 1838.djvu/297

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


becca pouvait s’élever même dans ce moment d’effroi. Son œil étincelait, quoique son visage fût entièrement décoloré, et il y avait dans l’accent de sa voix un mélange de crainte et d’enthousiasme, lorsque, partie se parlant à elle-même, partie s’adressant à Ivanhoe, elle répéta ces paroles du texte sacré : « On entend le bruit du carquois, le choc des lances et des boucliers, la voix des capitaines et les cris des soldats. »

Mais Ivanhoe était comme le coursier belliqueux dont parle ce passasse sublime de l’Écriture ; il frémissait de se voir réduit à l’inaction, et brûlait du désir de se précipiter au milieu des combats dont ce bruit était le prélude. « Si je pouvais, disait-il, me traîner jusqu’à cette fenêtre pour contempler la lutte qui va s’engager ; si j’avais un arc pour décocher une flèche !… une hache d’armes pour frapper, ne fût-ce qu’un seul coup, pour notre délivrance !… Mais non !… vains désirs ! je suis sans force et sans armes !

— Calme-toi, noble chevalier, dit Rébecca : le bruit a cessé tout-à-coup, et peut-être n’y aura-t-il pas de combat.

— Tu n’y connais rien, » répondit Wilfrid d’un ton d’impatience : « ce silence prouve seulement que les soldats sont à leur poste sur les murailles, s’attendant à être bientôt attaqués. Ce que nous avons entendu n’était que l’annonce éloignée de la tempête ; tout à l’heure elle va fondre sur nous dans toute sa fureur. Si je pouvais aller seulement jusqu’à cette fenêtre !

— Le tenter ne servirait qu’à empirer ton mal, noble chevalier, » lui répondit Rébecca. Mais voyant son extrême inquiétude : « Eh bien ! » ajouta-t-elle avec fermeté, « je vais m’y placer moi-même, et je vous ferai, aussi bien qu’il me sera possible, la description de ce qui se passera.

— Ne le faites pas, s’écria Ivanhoe ; gardez-vous en bien ! chaque fenêtre, chaque ouverture va servir de point de mire aux archers ; il ne faudrait qu’un trait lancé au hasard pour…

— Et il sera le bienvenu, » murmura Rébecca en montant d’un pas ferme et assuré quelques marches qui conduisaient à la fenêtre.

« Rébecca, chère Rébecca, s’écria Ivanhoe, ce ne sont pas là des jeux de jeune fille ; ne t’expose pas à recevoir quelque blessure, peut-être même le coup de la mort. Ce serait me rendre à jamais malheureux, par la pensée que j’en ai été cause… Du moins couvre-toi de cet ancien bouclier qui est là-bas, et montre-toi le moins possible. »

Suivant avec une promptitude extraordinaire les instructions d’Ivanhoe, et à l’abri derrière ce vaste bouclier, qu’elle plaça con-