Page:Œuvres de Walter Scott, Ménard, traduction Montémont, tome 12, 1838.djvu/112

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


désire paraître devant nous la visière baissée. Ne pouvez-vous donc savoir, milords, dit-il se tournant vers sa suite, quel est ce fier et insolent chevalier ?

— J’ignore qui il peut être, répondit de Bracy, en vérité, je ne pensais pas que, dans les mers qui entourent la Grande-Bretagne, il pût se trouver un champion capable de terrasser en un seul jour les cinq chevaliers que nous avons vus combattre. Par ma foi, je n’oublierai jamais la violence avec laquelle de Vipont a été désarçonné. Le pauvre hospitalier a été jeté hors de sa selle comme une pierre lancée par une fronde.

— Que parlez-vous de de Vipont, dit un chevalier de Saint-Jean, votre templier n’a pas été plus heureux. J’ai vu Bois-Guilbert rouler trois fois sur lui-même les mains sanglantes et pleines de sable. »

Bracy, qui était attaché aux templiers, allait répliquer ; mais il en fut empêché par le prince Jean. « Silence, messieurs, dit-il ; cessez ces discussions qui ne peuvent avoir de résultat utile.

— Le vainqueur, dit de Wyvil, attend qu’il plaise à votre grandeur de le recevoir.

— Eh bien ! répondit Jean, qu’il attende que nous ayons découvert quels peuvent être son nom et sa qualité. Dût-il rester jusqu’à la nuit, il a assez travaillé pour avoir chaud.

— Votre grâce, dit Waldemar Filzurse, ne décernera point au vainqueur l’honneur qui lui est dû, si elle le force à attendre que nous ayons dit ce que nous pouvons savoir, ou ce qu’il m’est impossible de deviner ; à moins que cet inconnu ne soit une de ces bonnes lances qui accompagnaient le roi Richard, et qui, ayant quitté la Terre-Sainte pour revenir dans la Grande-Bretagne, errent aujourd’hui de pays en pays.

— C’est peut-être le comte de Salisbury, dit Bracy, il se trouve précisément dans cette position.

— Sir Thomas de Multon ou le chevalier de Gilsland plutôt, dit Fitzurse ; Salisbury a une taille plus élevée…

— C’est peut-être Richard Cœur-de-Lion, dit quelqu’un de la suite, mais d’une voix basse et de manière à ne pas être remarqué.

— Plaise à Dieu que non ! dit en se retournant involontairement le prince Jean, aussi pâle que la mort, et frémissant comme s’il eût été frappé de la foudre : Waldemar, Bracy, braves et nobles chevaliers, rappelez-vous vos promesses ! je compte sur vous.