Page:Œuvres de Walter Scott, Ménard, traduction Montémont, tome 12, 1838.djvu/100

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


— Il conviendrait encore moins, dit le bouffon, de mettre un fripon au dessus d’un fou, et un Juif à côté d’un jambon.

— Grand merci, brave garçon, s’écria le prince Jean, tu m’as fait plaisir. Viens ici, frère Isaac, prête-moi une poignée de besans. » Comme le Juif, étourdi de la requête, n’osant refuser ni obéir, fouillait dans son sac et songeait peut-être à calculer combien dans une poignée il entrerait de pièces de monnaie, le prince, impatient de ce retard, lui arracha son sac, et, lançant à Wamba une couple de pièces d’or, il continua sa ronde en jetant le surplus à la foule, laissant le Juif exposé à la risée de ceux qui l’entouraient, et qui applaudissaient le prince comme s’il eût fait une belle action.


CHAPITRE VIII.


En ce moment l’agresseur, par un orgueilleux défi, embouche la trompette ; son adversaire lui répond ; les fanfares belliqueuses retentissent dans la plaine et jusqu’aux voûtes du ciel ; les visières abaissées, les lances en arrêt ou poussées sur le casque on le cimier, les combattans franchissent la barrière, pressent leurs coursiers de l’éperon, et dévorent l’espace.
Dryden. Palémon et Arcite.


Au milieu de sa cavalcade, le prince Jean s’arrêta tout-à-coup, et, appelant le prieur de Jorvaulx, il lui dit qu’on avait oublié la principale affaire du jour. « Par la sainte église ! ajouta-t-il, nous avons en effet, sire prieur, omis de désigner la belle souveraine de l’amour et de la beauté dont la main blanche doit décerner la palme. Pour ma part, je suis libéral dans mes idées, et si je donne mon vote aux yeux noirs de Rébecca, je m’en inquiète peu.

— Par la sainte Vierge, répondit le prieur en roulant des yeux pleins d’horreur, une juive ! nous mériterions d’être lapidés dans la lice, et je ne suis pas encore assez vieux pour désirer d’être un martyr. D’ailleurs, je jure par mon saint patron qu’elle est beaucoup moins belle que l’aimable Saxonne lady Rowena.

— Saxonne ou juive, reprit Jean, Saxonne ou juive, chienne ou truie, qu’importe ? Je penche pour nommer Rébecca, ne serait-ce qu’afin de mortifier ces rustres de Saxons. »

Un murmure s’éleva parmi tous ceux qui l’entouraient. « Ceci passerait la plaisanterie, mon prince, dit Bracy ; aucun chevalier ne lèverait la lance si une pareille insulte était commise.