Page:Œuvres de Blaise Pascal, VI.djvu/396

Cette page n’a pas encore été corrigée


378
ŒUVRES


setez, Suppositions et Diffamations contre la Faculté de la Sorbonne, les Dominicains et Jesuites, pour les jetter dans le mépris, et avec scandale troubler la tranquillité Publique, et qu'il a requis d'y estre promptement pourveu en les condemnant comme des Libelles diffamatoires, à estre brûlées par l'Exécuteur de la haute Justice, avec defense à tous Imprimeurs d'en vendre ny debiter à peine de la Galere, à toutes personnes d'en avoir et tenir, ains de les remettre au Greffe pour estre supprimées, et qu'il soit informé des contraventions à l'Arrest, qui sera rendu sur sa plainte.

La Cour aprés avoir ouï le rapport des Commissaires qui ont veu et examiné lesdites Lettres, et veu icelles, les a declarées et declare diffammatoires, calomnieuses et pernicieuses au Public : et en consequence ordonne qu'elles seront remises entre les mains de l'Executeur de la haute Justice, par luy brûlées sur le Pilory de la place des Prescheurs de cette ville d'Aix, a fait et fait inhibitions et defenses à tous Imprimeurs de plus en mettre sous la Presse, ny autres de semblable nature, et à tous Marchands Libraires et autres de quelque condition et qualité qu'ils soient d'en tenir, vendre, ny debiter, à peine de punition corporelle : Leur enjoint de les remettre sans delay par devers le Greffe, pour estre supprimées sous mesmes peines : Ordonne que des contraventions en sera informé par le premier Juge Royal, ou Huissier de la Cour, pour les informations rapportées estre procedé contre les coupables par la declaration des peines susdites :

Et afin que nul n'en pretende cause d'ignorance, sera le present Arrest leu et publié à son de Trompe par tous les lieux et Carrefours de cette ville d'Aix. Fait au Parlement de Provence seant à Aix et publié à la Barre le 9. Fevrier 1657. Collationné, signé ; Estienne.


___________