Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, VI.djvu/395

Cette page n’a pas encore été corrigée


377


ARREST DU PARLEMENT DE PROVENCE CONTRE L'AUTHEUR DES LETTRES AU PROVINCIAL ¹


Extrait des Registres du Parlement. — Sur ce que le Procureur General du Roy a dit avoir esté remis entre ses mains dix-sept Lettres imprimées sans nom d'Autheurs ny d'Imprimeurs, remplies de Calomnies, Faus-

___________________________________________________________

1. Cet arrêt, daté du 9 février, ne fut porté au greffe que le 21. On le connut à Paris au mois de mars par un article de la Gazette, n. 30, et par l'impression que le libraire Hénault fit d'un Extrait des Registres du Parlement. Les dix-sept pièces condamnées sont les seize premières Provinciales et la Lettre au P. Annat du Père Fronteau. Comme les magistrats d'Aix ne voulaient pas se dessaisir de leur exemplaire particulier, le bourreau fut réduit à brûler sur la place publique un almanach (apud Hermant, Mémoires, T. III, p. 292 sqq). Cf. aussi Sainte-Beuve, Port-Royal, 5e édition, 1888, T. III, p. 211.

— Arnauld, légèrement indisposé, écrivait à ce propos, le 10 mars, à un correspondant inconnu, ce billet (édition de Paris-Lausanne, T. I, p. 158) : «... Je vous prie de dire au Provincial qu'en cette rencontre il ne me paroit point avoir bien rencontré dans la geometrie des partis. Car le pretendu pouvoir de Messieurs d'Aix, de pendre dans les formes, est si éloigné de pouvoir estre mis en execution, et le bien que feroit une lettre qu'on leur adresseroit est si certain, que sans doute le parti en est pris. Et si j'etois avec luy, je ne doute point que je ne l'en fisse convenir. Les Jesuites ont bien plus de pouvoir de luy nuire, que le Parlement d'Aix, et cependant etc. Donc etc. Les lettres de Grenoble sont tres-bonnes. La seule difficulté que j'aye, et dont il faudroit tascher d'estre esclaircy, est que j'apprehende que les Jacobins d'Aix ne se soient en effet joints aux Jesuites pour obtenir ce mechant arret. Que si cela n'est point, je trouve qu'il faudroit imprimer la lettre du P. [Pescheur] à Mr de Lalane, en ne le nommant point, et ostant ce qui le pourroit trop designer, et aussi adoucissant ces termes : Il n'y auroit pas de quoi faire fouetter un laquais, qui est trop bas. Neanmoins il faudroit prendre garde que cela ne fist tort à ce bon Pere, et peut-estre suffira-t-il de garder ces pieces, pour s'en servir en tems et lieu... »