Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, VI.djvu/379

Cette page n’a pas encore été corrigée


363
DIX SEPTIÈME PROVINCIALE


50. ans aprés l'Eglise estant assemblée dans le VI. Concile General, où le Pape Agathon presidoit par ses Legats, ce Decret y fut deferé ; et aprés avoir esté leü et examiné, il fut condamné comme contenant l'heresie des Monothelites, et brûlé en cette qualité en pleine assemblée avec les autres écrits de ces heretiques. Et cette decision fut receüe avec tant de respect et d'uniformité dans toute l'Eglise, quelle fut confirmée ensuite par deux autres Conciles Generaux, et mesme par les Papes Leon II. et ¹par Adrien II. qui vivoit deux cent ans aprés, sans que personne ait troublé ce consentement si universel et si paisible durant sept ou huit siecles. Cependant quelques auteurs de ces derniers temps, et entr'autres le Cardinal Bellarmin, n'ont pas crû se rendre heretiques pour avoir soùtenu contre tant de Papes et de Conciles, que les écrits d'Honorius sont exempts de l'erreur qu'ils avoient declaré y estre ; parce, dit-il², que ³les Conciles generaux pouvant errer dans les questions de fait, on peut dire en toute assurance que le VI. Concile s'est trompé en ce fait là, et que n'ayant pas bien entendu le sens des lettres d'Honorius, il a mis à tort ce Pape au nombre des heretiques.

Remarquez donc bien, mon Pere, que ce n'est pas estre heretique, de dire que le pape Honorius ne l'estoit pas, encore que plusieurs Papes et plu-

__________________________________________________________

1. B. par, a été supprimé.

2. W. lib. 4. de sum Pontif. cap. II.

3. P'AB. [des].