Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, VI.djvu/326

Cette page n’a pas encore été corrigée


310
ŒUVRES


tre les miracles, avec privilege. Cela fait le mesme effet à leur egard que les miracles de Moyse à Pharaon.


II. — RÉPONSES AUX PROVINCIALES


Les Jésuites firent paraître alors de nombreux écrits qui furent pour la plupart mis au jour avant l'ordonnance annoncée, ou qui obtinrent des privilèges. Ce fut d'abord : La Response à la Quinziesme Lettre des Jansenistes du Père Nouet, 8 p. in-4°; l'auteur ajoutait en post-scriptum, après avoir lu la seizième Provinciale: « Monsieur, vostre seiziéme lettre, qui paroist à mesme temps que cette réponse, est une preuve visible de vos impostures. Vous n'y avez pris la deffense du larcin de Jansenius, que pour y signer vostre condamnation par un juste jugement de Dieu, apres avoir falsifié les livres des Jesuites pour les rendre criminels, il ne restoit plus qu'à falsifier les Lettres de Jansenius pour le rendre innocent. Restituez luy ce que vous avez supprimé, et que je mets icy à la marge : et vous y trouverez de quoy faire le procés tout ensemble à un voleur domestique, et à un imposteur public. Il paroist que vous en avez peur.

« (Note marginale :) Quant à Barcos, vous vous mettez trop en peine du fournissement de ce qu'il aura besoin, car je vous ay tant de fois repeté que cela ne m'incommode aucunement, non que j'aye tant de moyen de moy-mesme qui n'ay rien sinon ma vie : mais c'est l'argent du College qui est en mes mains, qui permet bien cela, et davantage, sans qu'aux comptes que j'en rends toutes les années, personne du monde en sçache rien. Lettre de Jansenius à l'Abbé de S. Cyran du 29. Mars 1619. Crimine ab uno disce omnes. »

La réponse à la seizième Provinciale ne parut pas à ce moment. L'auteur de la Préface, mise au recueil des Réponses imprimé en 1657, explique les motifs de ce silence: « Ce fut alors que les Jesuites firent connoistre de quel esprit ils avoient esté portés à la defense de leur doctrine : Car il leur arriva en