Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, VI.djvu/257

Cette page n’a pas encore été corrigée


241
SEIZIÈME PROVINCIALE. — INTRODUCTION


veré le Serviteur, que le Maistre?... Et enfin eust-il porté plus de respect à des cendres mortes, qui tirent leur principale dignité de cette semence de vie, qui leur est restée de l'attouchement de la chair immortelle et vivifiante de Jesus-Christ, selon le langage et la doctrine de tous les Peres, qu'à cette chair mesme qui les rend si venerables... [p. 264].

Part. 3. ch. II. p. 725. C'est un honneur infini qu'il [le Roy du Ciel] nous a fait, de nous admettre dans le temps à la participation de la mesme viande, dont jouissent ses Eleuz dans l'eternité, sans qu'il y ait autre difference, sinon qu'icy il nous en oste la veuë, et le goust sensible, nous reservant l'un et l'autre pour le Ciel. Et vous voulez que ce soit luy qui reçoive un grand honneur de ce que nous nous trouvons souvent à ce festin adorable... [p. 273 sq.].

p. 708 Le veritable mal heur de l'Eglise.... est de voir un si grand nombre de personnes.... qui ne craignent point de recevoir le Saint des Saints avec une bouche pleine d'ordure et de corruption, comme parle Saint Jean Chrysostome.... [p. 274 sq.].

Part. 3. ch. 16. p. 765. Mais Jesus-Christ habite en eux [les Pécheurs qui ne laissent pas de participer aux divins mystères] comme il habitoit dans Capharnaum, par la presence reelle et veritable de son Corps dans leurs poitrines, et non par la presence de son Saint Esprit dans leur cœur [p. 263 sq. et 275].

ARNAULD. — Seconde Lettre à un duc et pair.

p. 105. Vous avez souvent déploré l'aveuglement pitoyable de ceux, qui se sont efforcez de décrier ces Vierges consacrées à Dieu ¹ par des impostures si grossiEres, qu'elles pouvoient estre refutées par les yeux de tout le monde, et qui l'ont esté en effet par ceux de plus de trois cent Religieuses de divers Ordres, qui les ont honorées de leurs visites durant la derniere guerre, et qui y ont esté receuës avec une charité si

___________________________________________________________

1. Arnauld avait déjà pris la défense des Religieuses de Port-Royal dans sa Lettre à une Personne de condition, p. 14.


2 e série. III 16