Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, VI.djvu/245

Cette page n’a pas encore été corrigée


229
SEIZIÈME PROVINCIALE. — INTRODUCTION


Chambre criminelle, où l'on peut voir leurs avis, et le jugement du procès...


Advertissement aux Jansenistes. — .... Au reste, puisque le conte de Jean d'Alba vous semble si bon, que vous aimez mieux perdre vostre reputation qu'un mot pour rire, je vous renvoye au Chastelet, pour vous informer de l'avis des Juges, mieux que vous ne l'avez esté ; et si en remontant vers le College de Clermont, vous voulez prendre la peine de voir les lettres de Jansenius à l'Abbé de saint-Cyran, dont les Jesuites vous monstreront les Originaux¹, vous apprendrez par la premiere

___________________________________________________________

1. Lors de l'arrestation de Saint-Cyran, la plupart des lettres que Jansénius lui avait adressées furent saisies par Laubardemont ; elles furent remises, après la mort de ce magistrat, aux Jésuites du Collège de Clermont, qui en publièrent des extraits, accompagnés de commentaires, dans un livre intitulé : La Naissance du Janssenisme decouverte à Monseigneur le Chancelier par le sieur de Preville [le Père Pintereau]. A Louvain, J. Gravius, 1654. 16 p. in-4°. Nous avons complété et rectifié le texte de Nouet, d'après le texte donné dans cette publication.

La lettre du 29 mars est la quatrième de celles que publie Pintereau ; elle est suivie de cette appréciation : « Cette lettre nous fait voir que la probité de Janssenius doit estre suspecte aussi bien que sa doctrine, puis qu'il employoit avec si peu de fidelité les deniers du Collège qui luy passoient par les mains et dont il n'estoit qu'Administrateur ; que d'en disposer en faveur des Nepveux de Saint-Cyran, et tromper ceux à qui tous les ans il rendoit ses comptes. »

Voici, d'après la même publication, les extraits de lettres auxquelles s'est reporté Pascal dans sa riposte :

De Louvain le 3. de Juillet 1619.

« Barcos profite bien en Theologie... Ne vous souciez pas des avances, il ne luy manquera rien tant qu'il sera icy... »

[En manchette : « Aux dépens du Collège dont Janssenius administroit le revenu. »]

De Louvain le 5. d'Aoust 1619.

« Monsieur Barcos estudie bien... Quant à l'argent, n'y songez point, il ne luy manquera rien de ce qu'il aura besoin, sans m'incommoder. . . »

[En manchette : « Aux dépens de l'argent du College ainsi qu'il a lu y-même advoüé cy-dessus. »]

De Louvain le 26. de Janvier 1620.

«... Quant à l'argent qu'il faut fournir à M. Barcos ;je ne sçay