Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, VI.djvu/147

Cette page n’a pas encore été corrigée


QUATORZIÈME PROVINCIALE 131

matiere vous avez tellement oublié la loy de Dieu, et tellement esteint les lumieres naturelles, que vous avez besoin qu’on vous remette dans les principes les plus simples de la Religion et du sens commun. Car qu’y a-t’il de plus naturel que ce sentiment : Qu’un particulier na pas droit sur la vie d’un autre 1 ?

Nous en sommes tellement instruits de nous-mesmes, dit S. Chrysostome 2 , que quand Dieu a estably le precepte de ne point tuer, il n’a pas adjouté que c’est à cause que l’homicide est un mal ; parce, dit ce Pere, que la loy suppose qu’on a déja appris cette verité de la nature.

Aussi ce commandement a esté imposé aux hommes dans tous les temps : l’Evangile a confirmé celuy de la loy 3 ; et le decalogue n’a fait que renouveler celuy que les hommes avoient receü de Dieu avant la loy en la personne de Noé, dont tous les hommes devoient naistre. Car dans ce renouvellement du monde, Dieu dit à ce Patriarche 4 , Je demanderay compte aux hommes 5 de la vie des hommes, et au frere

__________________________________________________________

1. Cette phrase n’est pas en caractères italiques dans Wendrock.

2. Homélie XII, ad populum Antiochenum : Ab initio Deus hominem formans, legem ipsi naturalem indidit... Quare igitur qui dixit, non occides, non addidit, quod malum cædes ? quoniam præveniens conscientia nos hoc docuit, et tanquam scientibus et intelligentibus ita loquitur (édition de 1636, p. 141).

3. Matth. XXVI, 52 : Omnes enim qui acceperint gladium, gladio peribunt — Exod. XX, 13 : Non occides.

4. Gen. IX, 5-6 : Sanguinem enim animarum vestrarum requiram de manu cunctarum bestiarum : et de manu hominis, de manu viri et fratris ejus, requiram animam hominis. Quicumque effuderit humanum sanguinem, fundetur sanguis illius : ad imaginem quippe Dei factus est homo.

5. B. de la vie .. et au frere, manque ; cette ligne omise n’a pas été rétablie dans les éditions postérieures.