Ouvrir le menu principal

Page:Œuvres de Blaise Pascal, VI.djvu/119

Cette page n’a pas encore été corrigée


103

VERS COMPOSÉS PAR LA SŒUR

JACQUELINE DE SAINTE-EUPHEMIE PASCAL

RELIGIEUSE DE PORT-ROYAL

SUR LE MIRACLE

OPERE EN LA PERSONNE DE MADEMOISELLE PERIER

SA NIECE, LE 24 MARS 1656.

Gloire à Jésus au Saint Sacrement de l’Autel.

I

Invisible soutien de l’esprit languissant,

Secret consolateur de l’ame qui t’honore,

Espoir de l’affligé, Juge de l’innocent,

Dieu caché sous ce voile où ¹l’Univers t’adore,

Jesus, de ton Autel jette les yeux sur moy ;

Fais-en sortir ce feu qui change tout en soy ;

Qu’il vienne heureusement s’allumer dans mon ame,

Afin que cet esprit qui forma l’Univers,

Montre, en rejaillissant de mon cœur dans mes vers,

Qu’il donne encor aux siens une langue de flamme !

II

Au fond de ce desert où ne vivant qu’à toy,

Je goute un saint repos exempt d’inquietude,

Tes merveilles, Seigneur, penetrant jusqu’à moy,

Ont agreablement troublé ma solitude.

J’apprens que par un coup de ta divine main,

Trompant l’art et l’espoir de tout esprit humain² ,

________________________________________________________

1. G. [l’Eglise].

2. G. ce vers a été omis.