Page:Œuvres de Blaise Pascal, IV.djvu/447

Cette page n’a pas encore été corrigée


LETTRE DE JACQUELINE PASCAL 331

permission de la dire tous les jours en memoire de ce bienfait, tant que je seray en estat de dire mon office. Je pretens la dire apres matines ; mais pour vous, si vous avez cette devotion, vous le pouvez faire à trois heures apres midy, qui est l’heure où il a plu à Dieu de l’operer, comme c’est celle où il a donné par sa mort une si merveilleuse puissance aux instrumens de sa passion.

Adieu.

Depuis, M. d’Alançay a vu Margot, et a jugé la guerison pleine et miraculeuse. Mais il a remis à huit jours pour en asseurer ; on n’en dit mot jusque-là.


__________________________________________________________________

pretioso sanguine humanum genus redimere dignatus es ; concede propitius, ut qui ad adorandam vivificam Spinam adveniunt, à peccatorum suorum nexibus liberentur. Per eumdem Dominum nostrum, Jesum, etc.

Je t’adore en Jesus, Epine bien-heureuse.

Bois honteux à mon Roy ; mais aux siens glorieux :

Ton perçant aiguillon, ta blessure outrageuse

Guérit nos cœurs blessez, et nous ouvre les Cieux.

y. Nous adorons Seigneur, vostre sainte Epine, R. Nous renouvellons la memoire de vostre glorieux triomphe.

Oraison. Mon Dieu, qui avez daigné racheter les hommes par le sang pretieux de votre Fils unique Nostre Seigneur Jesus-Christ : faites par vostre misericorde, que tous ceux qui viennent pour adorer vostre sainte Epine qui donne la vie, soient delivrez des liens de leurs pechez. Par le mesme Jesus-Christ....