Page:Œuvres de Blaise Pascal, IV.djvu/418

Cette page n’a pas encore été corrigée


302 ŒUVRES

ils ont fait dans les Indes et dans la Chine 1 , où ils ont permis aux Chrestiens l’idolatrie 2 , mesme par cette subtile invention de leur faire cacher sous leurs habits une image de JESUS-CHRIST, à laquelle ils leur enseignent de rapporter mentalement les adorations publiques qu’ils rendent à l’Idole Chacim-choan et 3 leur Keum-fucum, comme Gravina Dominicain le leur reproche, et comme le tesmoigne le Memoire en Espagnol, présenté au Roy d’Espagne Philippe IV. par les Cordeliers des lsles Philippines, rapporté par Thomas Hurtado dans son livre du Martyre de la Foy pag. 427. 4 De telle sorte que la Congregation des Cardinaux de propaganda fide, fut obligée de deffendre particulierement aux Jesuites sur peine d’excommunication de permettre des adorations d’idoles 5 sous aucun pretexte, et de cacher le mystere de la Croix à ceux qu’ils instruisent de la Religion ; leur commandant expressément de n’en recevoir aucun au Baptesme qu’après cette connoissance, et 6 d’ exposer dans leurs Eglises l’image du Crucifix, comme il est porté amplement dans le Decret de cette Congregation donné le 9. Juillet 1646 7 signé par le Cardinal Caponi.

_____________________________________________________________

1. W. et in Indiâ et apud Sinas.

1. Quelques exemplaires de P. et A 2 , suppriment la virgule ; W. traduit ipsam idolatriam.

3. PP’A. [à] leur.

4. W.Quae res usque eò percrebuit...

5. P. (exemplaire suivi): [sans],

6. B. [leur ordonnant] d’exposer.

7. Pascal a commis ici une erreur de lecture, cf. supra p. 296.